Retour à l\'accueil Aller au Repaire de Harry Potter Aller au Repaire de Rowling
Nous sommes le 21 Juil 2018 4:22

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 136 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 10  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Harry Potter et les reliques de la mort...selon moi!
MessagePosté: 24 Juil 2007 3:30 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juil 2007 2:58
Messages: 300
Localisation: Centre Bell
Ha ha!J'ai compris comment on postait une fanfiction!(Je comprenais rien à l'affaire de poster je-sais-pu-trop-quoi à Jessica...)Donc,je l'ai commencé un peu et j'espère que ça vous plaira! :oops: S.v.p,soyez pas trop sévères sur les erreurs de chronologie,je suis pas trop forte là-dessus...Il est bien sûr inutile de préciser que tout ce qui a trait à HP est la propriété intellectuelle et matérielle de J.K.Rowling

Chapitre 1:Dernière soirée chez les Dursley

30 Juillet 1997.Harry Potter était étendu sur son lit,dans sa chambre au 4 Privet Drive.Dans quelques heures,il serait minuit,et il aurait 17 ans.Mais cette nouvelle ne le réjouissait guère,malgré tout les avantages qu'elle apportait.Il pourrait enfin quitter les Dursley et user de magie n'importe où.Par-contre,il ne faisait pas de doutes que Lord Voldemort,le plus puissant mage noir de tout les temps,attende ce moment plus impatiemment que Harry lui-même.Dès le dernier coup de minuit,la protection magique que Dumbledore avait appliqué à la maison de son oncle et de sa tante disparaitraît.Harry se retrouverait donc seul,sans personne pour le soustraire à la colère de son ennemi.Il ne se sentait pas prêt.Il ne s'était jamais senti prêt et la mort de Dumbledore le faisait encore plus douter de pouvoir un jour abattre l'homme qui avait assassiné ses parents,et un tas d'autrs innocents.Et s'il rencontrait Severus Rogue en chemin,il ne se priverait certainement pas pour lui faire payer cher la mort de son dernier protecteur.Soudain,Harry entendit cogner à la porte.Il se redressa.C'était loin d'être les habitudes des Dursley que de venir cogner à sa porte à environ 21 hres.
-Harry?demanda timidement une voix.
Harry la reconnue comme étant celle de la tante Pétunia.Il s'approcha de la porte.
-Oui?
-Ouvre la porte et suis-moi.Vernon et Dudley sont partis.Je dois te montrer quelque chose avant que tu partes...à sa recherche.
L'adolescent ouvrit brusquement la porte.Comment savait-elle?Comment pouvait-elle être au courant de quelque chose de si près de la vérité?
-Vernon et Dudley sont partis chez la tante Marge.J'ai prétexté une migraine.Je devais absolument te parler avant ton départ.
La tante Pétunia se dirigea vers sa chambre.Son neveu la suivit et la regarda sortir du haut de sa penderie,une vieille boîte.
-Ce...c'était des objets de ma soeur,avoua la tante Pétunia d'une voix tremblotante.
Harry remarqua qu'elle l'appellait pour la première fois,en sa présence du moins,"sa soeur".Il ouvrit la boîte lentement.Un tas de photos s'éparpillaient sur le dessus.Ensuite,il trouva une baguette magique et divers autres objets,mais celui qui attira son attention fût un pendentif.Il l'ouvrit et il vit une photo de Lily et James Potter,qui le regardaient,en souriant.Il aperçut que sa tante l'observait avec un léger sourire timide sur ses lèvres habituellement pincées.
-Je...J'ai crû que ç'allait te faire plaisir,avoua-t-elle.
-Tante Pétunia,pourquoi faites-vous tout ça?Je veux dire,me donner toutes ces choses,et...Comment savez-vous toutes ces choses sur la magie.
-J'aimais ma soeur,Harry.Mais je me suis entouré d'une carapace lors de sa mort.Je vous croyais responsables...ton père et toi...de sa mort.
-Pourquoi?
-J'ai crû que si elle n'avait jamais rencontré ton père...Il ne les aurait jamais poursuivis.Et puis,toute ma haine envers toi s'est aggrandie lorsque j'ai su que c'est en voulant te protéger que ta mère est morte,dit la tante Pétunia.Haine qui s'est peu à peu dissipée lorsque j'ai compris que j'aurais fait la même chose avec Duddy.
-Comment connaissez-vous l'existence des Détraqueurs?demanda soudainement Harry.Pourquoi maman et papa en parlaient-ils et comment se fait-il que vous ayez été là en ce moment?
Les mots étaient sortis avant même qu'il n'ait pu les contrôler.C'était une question qui le tiraillait depuis longtemps.
-Harry je ne peux...
-S'il-vous-plaît,dit précipitamment Harry.Imaginez que ce soit nécessaire pour le combattre,lui.
-Ils en parlaients...Ils disaient que quelques personnes avaient été envoyées à Azkaban.À cause d'une histoire de torture.C'était peu de temps avant leur mort.
"Bien sûr",pensa Harry."Bien sûr que oui,si on se tenait à la prophétie".C'était les parents de Neville."C'était sûrement la troisième fois qu'ils défiaient Voldemort et ses serviteurs.Alors Neville n'était qu'un bébé lui aussi lorsqu'il les avaient perdus...
-Sur le coup,je n'ai pas très bien compris ce qu'était Azkaban,continua la tante Pétunia.Ce n'est que des années plus tard,un matin,l'été,alors qu'on déjeunait,que j'ai aperçu le visage de Sirius Black à la télé.
Harry baissa la tête,regardant ses pieds.Même après un an,parler de Sirius le mettait toujours aussi mal à l'aise.Il se souvenait très bien de ce matin lui aussi.C'était la première fois qu'il voyait son parrain,mais il l'ignorait encore.Voyant que Harry ne l'interrompait pas,la tante Pétunia reprit la parole:
-Suite à ta rentrée scolaire,je reçu une lettre de la part de Dumbledore.Il ne croyait pas non plus à cette époque,l'innocence de Sirius.Dans la lettre,il m'avertit que Sirius était un prisonnier échappé de la prison d'Azkaban,qu'il voulait ta mort et que tu serais bien en sécurité à Poudlard.
-Tante Pétunia,commença Harry,pourquoi me dire tout ça maintenant?Pourquoi pas avant?
-Avec la mort du professeur Dumbledore,j'ai crû que certaines choses devaient être mises au clair,et j'étais la seule personne qui pouvait t'en faire part.
Harry sentit un noeu au niveau de son estomac.Il n'avait pas du tout envie de parler de Dumbledore et la tante Pétunia dût s'en douter car elle changea brusquement de sujet.
-Où comptes-tu aller?
-Je ne sais pas...marmonna Harry.Je ne veux mettre en danger la vie de personne.Et il tentera de me trouver c'est certain.J'irai chercher mes amis ça c'est certain,mais je ne les obligerai pas à venir,s'il ne veuille pas.Peut-être que je me joindrai à l'Ordre du Phénix,je ne sais pas...
-Je t'aurais bien gardé mais je doute que Vernon veuille...
-Non,la coupa Harry.Je ne veux pas que Voldemort vienne ici vous tuer parce que je ne serai plus là.J'y ai d'ailleurs pensé maintes et maintes fois mais je doutais que vous soyez d'accord...Avec l'oncle Vernon je veux dire.
-Oui?
-C'est que,maintenant que cette maison ne sera plus protégée par...par la magie,Voldemort viendra à coup sûr et je me demandais si...
-Continue.
Harry prit une profonde inspiration et se lança.
-Si vous aimeriez plutôt allez vivre au 12 Square Grimmaurd.
-Au quoi?
-La maison que Sirius m'a léguée,expliqua Harry.Le quartier général de l'Ordre du Phénix,une équipe qui travaille contre Voldemort,se trouve également au même endroit.Elle est dotée d'un tas de sortilèges.Voldemort ne vous trouverait pas et vous seriez mieux protégés.D'ailleurs,je ne crois pas que l'Ordre sera offusquée que quelqu'un veuille bien faire le ménage...
La tante Pétunia le regarda avec de grands yeux,lui demandant ce qu'il voulait dire par là.
-Heu...ben tu sais dans notre monde,la plupart des familles de sorciers ont des elfes de maisons pour faire le ménage.Et heu...Kreattur était disons,trop vieux et trop dérangé pour faire quoi que ce soit.L'été dernier par-contre,avec les Weasley,on a enlever une grande partie de tout ce qui se trouvait là-bas...
Harry eu soudain l'image de la tante Pétunia hurlant et sautant sur une table de salon à la découverte de rideaux parsemés de Doxy.
-Je...vais y...penser...Pour ma propre sécurité bien-sûr.Et j'essairai de convaincre Vernon de la menace qu'Il représente.
-Parfait.Heu...Veux-tu que je te laisse Hedwige?Elle pourra m'emmener ta réponse...Elle me trouvera j'en suis sûr.
-Oui.Harry,tu n'as pas pensé à retourner à...ton école?
-Non.Dumbledore m'avait demandé une tâche et je dois l'accomplir.Pas seulement pour Dumbledore,mais aussi pour toutes ces familles à qui Voldemort a arraché un proche.
-Ah,fit la tante Pétunia.Très bien,oui,c'est vraiment très bien,continua-t-elle,sans avoir l'air de penser que c'était "très bien".
Un silence gênant s'installa entre eux.Harry fût le premier à se lever.
-Bon ben...je vais aller faire mes valises.
Il s'apprêtait à sortir de la chambre pour retourner dans la sienne lorsque sa tante se précipita sur lui pour l'éteindre,les larmes aux yeux.
-Oh Harry...Promets-moi de faire bien attention!Ne fais rien de stupide s'il-te-plaît...Tu es le seul qui puisse me rappeler Lily!Tu as les mêmes yeux qu'elles.
Harry eu tout un choc.Il était habitué d'entendre cette phrase,mais pas de la bouche de sa tante Pétunia.Il allait ouvrir la bouche pour dire quelque chose mais un bruit d'auto l'en empêcha.
-Vite,dans ta chambre,le pressa la tante Pétunia en séchant ses larmes,Vernon et Dudley sont là.
Harry fermait la porte de sa chambre,la boîte des souvenirs de sa mère en mains,lorsqu'il entendît la porte d'entrée s'ouvrir.Il s'assit sur son lit,pensant à ce qui venait de se passer.Savoir que la tante Pétunia se souciait de lui l'avait profondément ému.Même si les Dursley ne l'avait jamais traité comme leur fils,Harry se devait de les emmener dans un endroit protégé.Au moins pour sa tante,qui l'avait toujours moins brutalisé que l'oncle Vernon ou encore Dudley.Il ouvrit sa grande valise sur le sol,et il mit toutes ses possessions dedans.À 23 hres,il descendit l'escalier jusqu'au hall d'entrée.Il espérait qu'il pourrait quand même transplaner,malgré ses bagages.Il s'assit dans l'escalier,et caressa un peu Hedwige qui hululait.L'oncle vernon se précipita aussitôt dans le hall.
-Qu'est-ce que ça fait là!?hurla-t-il.
-Je m'en vais!Et pour de bon cette fois.J'attend seulement minuit.Et de toute façon,habitues-toi à voir Hedwige car elle reste ici.
-Quoi!?Mais...que...Pétunia?bégaya l'oncle Vernon,un air d'incompréhension sur son gros visage joufflu.
La tante Pétunia surgit elle aussi dans le hall.
-Qu'y a-t-il Vernon?
-Est-ce...que...ça...?commença-t-il.
-Ça quoi?
Harry et la tante Pétunia échangèrent un regard.L'oncle Vernon pointa Hedwige.
-Va rester ici!?
-Je crois bien que oui Vernon,osa la tante Pétunia.
-Que...PAS QUESTION!Je l'ai toléré durant 6 ans,mais si ce garçon s'en va,il n'y a aucune raison pour que cette chouette reste ici!EST-CE CLAIR!?
Harry ne chercha pas à s'opposer.Il regarda plutôt sa tante dans l'espoir qu'elle explique à l'oncle Vernon qu'ils auraient besoin de garder Hedwige,s'il voulait être en sécurité au 12 Square Grimmaurd.
-Harry m'a fait une proposition,commença la tante Pétunia.Lorsque minuit sonnera,la protection qui recouvrait notre maison partira.Nous serions donc en danger et Harry m'a demandé d'aller habiter dans la maison que son parrain lui avait légué le...
Elle regarda son neveu d'un air interrogatif.
-12 Square Grimmaurd,répondit précipitamment Harry.
-C'est ça,continua la tante Pétunia.Si tu ne veux pas que cette chouette reste ici,c'est donc que tu veux donner ta réponse tout de suite?
-Je...non!Non et non!Je n'irai pas vivre ailleurs!s'écria l'oncle Vernon.Je suis parfaitement heureux ici et je suis capable de protéger ma famille!
-Pas contre Voldemort,dit Harry,exaspéré.Seul l'Ordre du Phénix,dont le quartier général se trouve au Square Grimmaurd,peut assurer la sécurité de gens...qui n'ont pas de pouvoirs magiques,comme vous.
L'oncle Vernon regarda successivement sa femme,puis,son neveu.Jamais il n'avait fait face à un dilemne dans ce genre.
-Une maison...pleines de...tu-sais-quoi?
-Oui,répondit Harry.Des sorciers qui sont capables d'empêcher votre mort.
-Je t'en pris Vernon,supplia la tante Pétunia.J'y ai pensé et...
-Et bien moi aussi je veux y penser!coupa l'oncle Vernon.
-Tu as exactement 18 minutes,dit Harry en regardant l'horloge.Je transplanerai au 12 Square Grimmaurd pour leur dire votre réponse si vous le voulez bien.
-Vernon réfléchit un peu,demanda la tante Pétunia à son mari.Tu ne peux pas comprendre la menace qu'Il représente.Je ne resterai pas dans cette maison si c'est dangereux et j'emmènerai Duddy avec moi.
L'oncle Vernon poussa une sorte de gémissement.
-Duddy,cria-t-il.Viens ici.
-Qu'est-ce qu'il y a?demanda une voix provenant de la cuisine.
-Viens ici!
-Non,j'ai pas le temps!
-VIENS ICI,QUE JE T'AI DIT!
Dudley sortit de la cuisine à contre-coeur et en grommelant.
-Nous partons,lui annonça l'oncle Vernon.
Harry sentit une énorme brique partir de ses épaules.La tante Pétunia parût soulagée,elle aussi.
-Quoi,encore!?Où ça?protesta Dudley.
-Dans...dans une autre maison,expliqua la tante Pétunia.Va faire tes valises et emmène seulement tes vêtements.
-Quoi!!!???
Pour éviter une crise de Dudley,Harry annonça qu'il partait immédiatement faire savoir leur décision aux gens de l'Ordre.Il reviendrait chercher ses valises et Hedwige plus tard.Se concentrant profondément,il pivota sur lui-même,un instant plus tard(et plusieurs désagrément au niveau de sa respiration)il se trouvait entre le 11 et 13 Square Grimmaurd.Il pensa "Le quartier général de l'Ordre du Phénix se trouve au 12 Square Grimmaurd".L'instant d'après,une maison était apparu entre le 11 et le 13.

J'espère que vous avez apprécié,et si j'ai pas de comm'z,je poste pas le Chapitre 2...!(Désolée,c'est comme ça je veux vraiment des comm'z!)



Bon.Je poste la suite,parce que c'est pas vraiment la première partie qui est nécessairement la plus intéressante et qui incite aux commentaires...Mais ça ne peut faire que du bien à un auteur allez svp!?

Chapitre 2:12 Square Grimmaurd

Harry y cogna sans hésiter.Revenir dans la maison que Sirius avait déjà habitée lui faisait un peu mal au coeur,mais il se rappella que s'il n'était pas un fantôme,c'était sûrement qu'il avait été heureux,et cette pensée le réjouit un peu.Cela ne prit que quelques instants avant que la porte ne s'ouvre sur une Mrs.Weasley qui semblait un peu inquiète et fatiguée.
-Harry!?s'exclama-t-elle,surprise.
-Mme.Weasley je dois absolument parler au professeur Lupin ou au professeur McGonagall.
-Oui,entre bien sûr.Que fais-tu ici à cette heure!?
-Je vous expliquerez plus tard,sont-ils ici?
-Oui,par chance,le professeur McGonagall allait partir te chercher et...
-Parfait,la coupa Harry.Où est-elle?
Mme.Weasley,qui semblait un peu déboussolée par son attitude,lui pointait la direction de la cuisine.Harry s'y dirigea sans plus attendre.
-Professeur McGonagall?
Une femme au long chapeau pointu,vêtue d'une robe de sorcière verte se retourna.
-Potter!?Comment...?Qu'est-ce que vous faites là!?
-J'ai transplané jusqu'ici professeur,expliqua précipitamment Harry.J'ai convaincu mon oncle et ma tante de venir vivre ici avec mon cousin.Ils seront plus en sécurité qu'à Privet Drive.
-Je regrette Potter,commença le professeur McGonagall,mais auriez-vous oubliés que nous sommes des sorciers et eux des moldus!?
-Et vous,professeur,avez-vous oublié à qui Sirius a léguée sa maison?demanda Harry.
Le professeur McGonagall sembla momentanément troublée de voir que Harry osait lui parler de cette façon mais elle ne s'en plaint pas.
-Oui...très bien...Je...J'emmène des membres de l'Ordre du Phénix pour assurer leur transport et celui de leur bien immédiatement.
-J'irai avec vous,je dois y retourner aussi pour prendre ma valise et ma chouette.
Harry regarda sa montre.Elle indiquait 23 hres 50.Dans dix minutes,la protection magique que Dumbledore avait appliquée à la maison des Dursley allait être levée,et Voldemort pourrait y aller n'importe quand.Harry n'attendit même pas 5 minutes.Le professeur McGonagall était revenue,en compagnie de Lupin et de Mrs.Weasley.
-Nous feront 2 voyages,annonça-t-elle.L'un pour les Moldus et l'autre pour les bagages.à trois nous y allons.Un...deux...trois!
On entendit un crac sonore dans la cuisine,puis,plus rien.Tout le monde avait disparu pour réapparaître dans le hall d'entrée du 4 Privet Drive.La tante Pétunia poussa un grand cri lorsqu'elle vit apparaître un groupe de sorciers.
-Vite,il ne nous reste même pas 5 minutes,pressa Harry.
Le professeur McGonagall prit la tante Pétunia par le bras et l'emmena avec elle.En moins d'une seconde,elles disparurent.L'oncle Vernon poussa le même petit gémissement que tout à l'heure et prit la main que lui tendait le professeur Lupin.Ceux-ci disparurent au moment même où leurs mains se touchaient.Dudley paraissait pétrifiée.Mrs.Weasley lui tendait la main mais il ne semblait pas oser la prendre.
-Allez,lui dit Harry,sa cage et sa valise en main.
Dudley prit une grande respiration,comme pour se donner du courage,et il prit la main de Mme.Weasley.Elle fit un clin d'oeil à Harry qui eu un grand sourire.Les 3 personnes transplanèrent en même temps.À nouveau,Harry eu l'horrible sensation d'être tellement compressé qu'on cherchait à lui broyer les os.En à peine quelques secondes,il était de nouveau au 12 Square Grimmaurd.Il n'aperçut pas le professeur McGonagall,nit le professeur Lupin.Ils réapparurent à peine deux secondes plus tard,des valises sous le bras.
-Voilà,s'exclama le professeur McGonagall.Maintenant Potter,venez avec moi.
Harry la suivit,se préparant à raconter pourquoi il était venu ici.Effectivement,McGonagall l'emmena plus haut dans les étages,dans une chambre où Harry s'était un jour réfugié pour échapper aux questions de ces amis sur une terrifiante expérience dans laquelle il était un serpent(Harry Potter et l'Ordre du Phénix,tome 5).
-Très bien Potter,pourquoi êtes-vous venu ici?
-Pour vous avertir que ma tante,mon oncle et mon cousin ne sont plus protégés,et qu'ils avaient besoin de quelqu'un pour les emmener ici,au 12 Square Grimmaurd.
Minuit sonna.Harry se dit qu'il avait maintenant 17 ans,ce qu'il avait totalement oublié tout à l'heure,alors qu'il avait transplané sans permis.
-Bon anniversaire Potter.Vous étiez concient de ne pas pouvoir transplaner?
"Oups,se dit Harry,elle s'en ait souvenu".
-Heu...j'ai disons oublié.
-Le ministère ne l'oubliera pas,lui,Potter.Mais d'un autre côté vous êtes l'Élu,peut-être qu'ils feront exception.
Harry se remémora qu'un jour,en troisième année,il avait gonflée sa "tante" comme un ballon et que le ministère avait fait fi de tout cela,étant donné la "menace" que Sirius Black représentait pour lui.
-Oui,certainement.,répondit-il.
-Potter...Je dois vous le redemander:Qu'avez-vous été faire avec le professeur Dumbledore,en juin dernier,la nuit de sa...
-Désolé professeur.Confidentiel,coupa Harry,qui n'avait pas du tout envie d'entendre les mots "Dumbledore" et "mort" dans la même phrase.
-Potter imaginez que ce soit une information importante pour l'Ordre!
-Professeur,oui,c'est une information importante,mais pas pour l'Ordre!Maintenant si vous le voulez bien,je vais me coucher.
Sous le regard ébahui du professeur McGonagall,Harry s'en alla.Mrs.Weasley l'intercepta alors qu'il allait monter l'escalier pour aller dans la chambre qu'il avait partagé avec Ron,l'été dernier.
-Harry,Ron et les jumeaux sont en haut,mais pas dans ton ancienne chambre.On a mis ton oncle et ta tante dedans.Je vais aller t'organiser un coin tantôt,expliqua-t-elle avant de rajouter:La chambre est plus grande.
-Et mon cousin?
-Il était...disons un peu nerveux face à cette situation c'est pourquoi nous l'avons temporairement laissés avec ses parents mais je lui ai organisé une chambre pas très loin.
-Heu...Elle est où,ma chambre?
-4ième étage,c'est la première porte à droite.
-Merci,murmura Harry.
Il alla prendre sa valise et la cage d'Hedwige. et entreprit de les monter au 4ième étage.Au bout de maintes tentatives,il y arriva.Il cogna à la porte que Mrs.Weasley lui avait indiquée,et y entra.
-HARRY MON VIEUX!!!
Ron se jeta sur lui pour lui administrer une grande tape dans le dos.
-Salut Harry,dirent les jumeaux d'une même voix.
-Salut.
-Alors comme ça t'as transplané!?s'exclama Ron.Sans permis!?
-Ouais...McGonagall dit que le Ministère va sûrement fermer les yeux là-dessus vu que je suis l'Élu.Je crois plus que c'est parce que Scrimgeour veut que j'aie une bonne opinion du ministère après ce qu'ils m'ont proposé le mois dernier.
Ron approuve d'un signe de tête.
-Maman nous a réveillés quand tu es arrivé mais elle nous a obligés à rester ici,expliqua-t-il en grimaçant.Totalement innaproprié maintenant qu'on est majeurs.
Harry eu un sourir à la pensée que lui aussi était maintenant majeur.
-Et la boutique de Farces pour Sorciers Facétieux ça marche?demanda-t-il à l'adresse des jumeaux.
-Assurément...comme toujours,répondit Fred d'un air rempli de malice.
Ron lui jeta un regard noir.
-Ils font pleins de gallions et ils ne veulent pas m'engager!expliqua-t-il d'un air rageur.
Harry éclata de rire,chose qu'il n'avait pas fait depuis un bon bout de temps.Mrs.Weasley tambourina soudainement à la porte.
-Couchez-vous!On est en pleine nuit bon sang!
-T'as plus aucun droit sur nous m'man!lancèrent les jumeaux.Sur Ron non plus!
Mrs.Weasley garda le silence,derrière la porte.
-Depuis quand vous défendez Ron!?
Harry l'entendit descendre les escaliers.Il appréciait bien Mrs.Weasley mais elle laissait peu de liberté à ses enfants.
-Alors...tes moldus,ils sont ici aussi?interrogea Ron.
Son meilleur ami approuva d'un signe.
-Ça alors!s'exclama Ron.Qui aurait crù ça!?
-Moi,dit Harry.À partir de ce soir...Après ce que ma tante m'a dit...
Ron le regarda d'un air qui lui disait de continuer.
-Elle...elle m'a avouer qu'elle aimait...ma mère et elle m'a dit pourquoi elle me détestait.
-Continue!
-Elle me tenait responsable,avec mon père,de la mort de maman.Elle pensait que si on avait pas été là,Voldemort ne serait pas venu et maman ne serait pas morte en tentant de me sauver.Plus tard,elle a compris qu'elle aurait fait la même chose avec Big D.
-Big D?questionna Ron en lui lançant un regard interrogatif.
-Mon cousin,précisa Harry.
Puis,il pensa à une question qui le tiraillait depuis longtemps.
-Comment va Ginny?
Ron hésita avant d'opter pour la franchise et de répondre à la question de Harry.
-Heu...Elle dit qu'elle va bien mais tout le monde sait que non.Elle passe des jours complets à changer de chambre,pour pas qu'on la trouve et elle se montre rarement au repas.Elle est rendu maigre,c'en est un peu effrayant.
Harry blêmit.Si le moindre mal était arrivé à Ginny alors qu'il avait rompu justement pour la préserver il ne se le pardonnerait jamais.
-Maigre comment?s'inquieta Harry.
-Comme une anorexique,lâcha Fred,voyant que Ron tournait autour du pot.
Harry se prit la tête entre ses mains.
-N'exagère pas non plus,se plaignit Ron à son frère.
-C'est ce que maman disait l'autre jour,expliqua Fred.Mais elle ne t'en veut pas Harry elle sait que tu as fait ça pour le bien de Ginny,ajouta-t-il en voyant Harry relever précipitamment sa tête.
-Comment va Hermione?
-Elle devrait arriver demain,répondit Ron.Et tu sais ce qu'elle m'a dit!?
-Non,quoi?soupira Harry en voyant l'air frustré de Ron.
-Elle a vu Malfoy en vacances!
Harry se redressa.
-QUOI!?
(Bon ben voilà!J'écris la suite mais c'est bien parce que je peux pas m'en empêcher mais si j'ai même pas un tout petit mini commentaire,je ne la poste pas!)

_________________
I wrote this story for you, but when I began it I had not realized that girls grow quicker than books. As a result you are already too old for fairy tales, and by the time it is printed and bound you will be older still. But some day you will be old enough to start reading fary tales again. You can then take it down from some upper shelf, dust it, and tell me what you think of it. I shall probably be too deaf to hear, and too old to understand, a word you say, but I shall still be your affectionate Godfather.

C.S. Lewis.
The Lion, The Witch And The Wardrobe. To Lucy.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Juil 2007 16:56 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Fév 2007 13:32
Messages: 492
Localisation: dans la tour de Gryffondor. En train de dormir dans le lit de Harry
tu écris très bien, sauf que tu devrais laisser des espaces après chaque ponctuation.

J'ai juste vu en gros quelque ligne.

Je me l'imprime et je te dis ce que j'en pense après.

_________________
Image


Je t'aime Harry.
Je t'aime Ginny.

Je vous propose une fic de ma composition que vous pouvez lire tranquillement. Michel Potter et les Halliwell contre La Source et Voldemort


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Juil 2007 18:57 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juil 2007 2:58
Messages: 300
Localisation: Centre Bell
Hihi! Merci Michel Potter!!! Je travaille ce que tu m'as dit! Allez les autres! Je suis vraiment très encouragé pas un commentaire imaginez avec pleins d'autres!?:-)

_________________
I wrote this story for you, but when I began it I had not realized that girls grow quicker than books. As a result you are already too old for fairy tales, and by the time it is printed and bound you will be older still. But some day you will be old enough to start reading fary tales again. You can then take it down from some upper shelf, dust it, and tell me what you think of it. I shall probably be too deaf to hear, and too old to understand, a word you say, but I shall still be your affectionate Godfather.

C.S. Lewis.
The Lion, The Witch And The Wardrobe. To Lucy.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Juil 2007 19:31 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Fév 2006 14:45
Messages: 636
et voila, j'ai tout lu!!
ba franchement j'étais très agréablement surpris!! j'aime beaucoup les deux premiers chapitres, et j'avoue que je suis assez impatient d'avoir la suite!!

donc, bravo, et depeche toi de poster la suite et de remettre harry et ginny ensemble!! (enfin j'espere)

good job!!! :yes:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Juil 2007 21:54 
Hors ligne
Vendeur zélé chez Barjow & Beurk
Vendeur zélé chez Barjow & Beurk
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2005 22:40
Messages: 132
Localisation: Wallonie occidentale
En effet, c'est plutôt (même très bien) écrit! Ce a me donne envie d'avoir la suite et de plus, assez vite! 8)

Comme l'a dit Michel, ce serait bien de mettre des espaces après les points, virgules,... :wink:

L'histoire est accrochante et ce sera intéressant de voir ce que va "révéler" Hermione en ce qui concerne Malefoy! De même que Voldemot, j'attends de voir l'entrée de Ginny et surtout face à Harry... :roll:

Continue comme cela! :D (pour poster la suite, tu ne dois pas à chaque fois éditer ton 1er message, mais la poster après nos commentaires)

_________________
"Mens sana in corpore sano"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Juil 2007 21:56 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juil 2007 2:58
Messages: 300
Localisation: Centre Bell
Bon bah voilà pour récompenser Michel Potter, VoldeMot et Guillaume 1(que je viens de voir) qui ont eu la gentillesse de me laisser un message :D , voici la suite:

Chapitre 3:Drago Malfoy et suppositions

Harry n'en revint tout simplement pas.
-Où était-elle en vacances?demanda-t-il.
-Elle n'a pas voyagé Harry. Elle était à Londres, répondit Ron.
Harry poussa un juron. L'idée que le meurtrier(ben oui c'est vrai quoi!?Il a introduit les mangemorts dans le château)de Dumbledore se promène dans les rues de Londres le rendait malade.
-Harry ça va?
-NON!MALFOY EST EN LIBERTÉ!
-Je sais Harry, mais c'est pas ma faute à moi!
Harry se calma légèrement. Ron avait raison.
-N'empêche que l'Ordre drevait savoir que Malfoy se promène à Londres.
Sur ces mots, Harry se leva et se mit à faire les cents pas devant Fred, George et Ron, qui se regardaient, ayant l'air mal à l'aise. C'est alors que le portrait de la mère de Sirius se mit à hurler.
-BANDE DE SANG-DE-BOUBES! VOUS SOUILLEZ LA MAISON DE MES ANCÊTRES!!! REDONNEZ À LA NOBLE ET PURE FAMILLE BLACK...
-AH ÇA VAUT PAS LA PEINE D'EN FAIRE UN DRAME! hurla une voix que Harry connaissait bien.
Il ouvrit la porte à la volée et s'élança dans les escaliers. Mrs. Black avait cessé de hurler et dans le hall se trouvaient Maugrey Fol Oeil, Nymphadora Tonks, où plutôt Tonks, comme elle se faisait appeller, ainsi que plusieurs autres sorciers qui avaient fait partie de la garde rapprochée de Harry 2 ans auparavant.
-Bonsoir Potter, le salua Maugrey. Je vois que tu n'es pas encore couché.
-Je dois vous parler, dit immédiatement Harry sans plus d'explications.
Maugrey jeta un coup d'oeil autour de lui avant de déclarer:
-Pourquoi pas Potter? Allez suis-moi.
Il se dirigea vers la cuisine (qui semble être le point de rencontre,je sais je sais) et, après avoir fait entrer Harry, referma la porte.
-Qu'est-ce qu'il y a Potter?
-Malfoy! C'est ça, qu'il y a! dit Harry, sentant la rage qui s'était peu à peu dissipée remonter en flèche.
-Le jeune Malfoy? demanda Maugrey d'un air interrogateur.
-Quel autre Malfoy pourrait-il y avoir? grommela Harry, regrettant aussitôt ses paroles, vraiment stupides.
-Très bien...Qu'y a-t-il encore (il appuya bien sur le mot) avec cette idiote fouine de Malfoy?
-IL A MENÉ LES MANGEMORTS À L'ÉCOLE!!! ET LÀ IL SE PROMÈNE DANS LES RUES DE LONDRES!!!
-Quoi!? dit brusquement Maugrey, soudainement très intéressé. Il est à Londres?
-Selon Hermione, oui...dit Harry, se maîtrisant pour ne pas perdre son calme encore une fois.
Maugrey se leva et fît les cents pas, comme Harry quelques instants plus tôt.
-Alors comme ça Miss.Granger l'a vu? murmura-t-il plus pour lui-même que pour Harry.
Puis, sans avertissement, il sortit de la cuisine et se dirigea vers le hall d'entrée.
-Tonks, Doge, Shacklebolt. Suivez-moi. Les autres, occupez-vous de vos...affaires.
-Ohhh...Fol Oeil! Il est dépassé minuit enfin! Ça va pas la tête? s'indigna Tonks.
-Potter, au lit! continua Maugrey, faisant fi de l'interruption de Tonks.
-Oui professeur, dit précipitamment Harry, qui l'appellait toujours "professeur", malgré le fait que, théoriquement, l'Auror n'ait jamais enseigné quoi que ce soit à Poudlard.
Il monta les escaliers et se dirigea vers la chambre qu'il partageait avec Ron et les jumeaux. Ils l'attendaient avec impatience.
-Mais enfin qu'étais-tu donc allez faire bon sang!? s'exclama Ron alors qu'il entrait.
-Avertir Maugrey, répondit Harry. Je lui ai dit que Malfoy se trouvait à Londres et il est parti avec quelques membres de l'Ordre.
Il y eu un grand silence dans la pièce. Harry sentait que les frères Weasley le regardait mais il ne leva pas les yeux.
-Tu crois qu'il l'auront? demanda soudainement Ron.
-'Sais pas, avoua Harry.
Il mit son pyjama et se coucha, pendant que Ron et les jumeaux faisaient de même.Il mit beaucoup de temps à s'endormir, malgré l'heure tardive, la tête pleine d'images de Malfoy se promenant en liberté.

Lorsqu'il se réveilla, le lendemain, et qu'il descendit prendre son petit-déjeuner à la cuisine (Rahhh encore cette cuisine!), Ron était déjà là, accompagné d'Hermione.
-Harry! s'écria-t-elle. Comment tu vas!?
-Bien...répondit Harry avec une expression faciale très contradictoire.
-Harry je suis désolée de ne pas avoir pu t'écrire beaucoup cette été c'est que je savais que je te verrais dans quelques temps et...commença-t-elle, mais un regard noir de la part de Ron lui fit comprendre qu'elle ferait mieux de se taire.
-Ça va Hermione!J'aurais juste...aimé être au courant pour Malfoy...
-Oui, bien sûre, acquiesça Hermione en baissant la tête. Ron m'a dit que tu avais averti Maugrey et...
Au même moment, elle fût interrompu par un grand fracas dans le hall d'entrée.
-ON L'A!!! s'écriait une voix.
-SALETÉS DE MOLDUS DANS MA MAISON! VOUS QUI SOUILLEZ LE PLANCHER OÙ MARCHÉ PENDANT DE NOMBREUX SIÈCLES UNE FAMILLE NOBLE ET AU SANG PUUURRR!!!
-Et on a pas dormi de la nuit, ajoutait une autre voix.
-PARTEZ!VOUS QUI BOUSILLEZ TOUTE UNE VIE À TENTER DE FAIRE PARTIR LA VERMINE DE SANG-MÊLÉ SUR CETTE TERRE!HONTE À VOUS...
Harry sortit de la cuisine à toute vitesse. Le portrait de Mrs.Black allait recommencer à lancer des injures lorsqu'il tenta quelque chose:
-Silencio! s'écria-t-il en la visant de sa baguette.
Le portrait de Mrs.Black se tut. Harry se rua dans le hall d'entrée pour tomber nez à nez avec...
-Drago Malfoy, dit Maugrey, qui le tenait par le bras et Kingsley Shacklebolt par l'autre. Bravo pour ton sortilège de mutisme Potter, mais laisse-nous passer.
Mais Harry ne bougea pas d'un pouce, sa baguette pendant négligeamment le long de son corps. Ron et Hermione le rejoinre bientôt.
-Malfoy! s'écria Ron. Qu'est-ce qu'il fiche ici!?
-Pour le moment Weasley, on en sait rien, répondit Maugrey.
Et il partit s'enfermer dans une pièce au bout du couloir, accompagné des membres de l'Ordre du Phénix et de Drago Malfoy. Quelques minutes plus tard, pendant lesquelles Harry, Ron et Hermione attendirent en silence, assis dans les escaliers, beaucoup d'autres membres de l'Ordre les rejoignirent, dont Mr. et Mrs. Weasley ainsi que le professeur McGonagall.
-Peut-être qu'il lui font passer un test de Véritasérum, suggéra Ron.
-On peut s'en protéger, fit remarquer Hermione.
-Et qui te dit que Malfoy sait comment, riposta Ron.
Tandis que la bataille verbale éclatait une fois de plus entre Ron et Hermione, Harry était absorbé dans ses pensées. Il s'était retrouvé nez à nez avec Malfoy, et, pétrifié par la surprise, il n'avait pas pensé à lui faire payer cher la mort de Dumbledore. Après un long, très long moment passé à attendre dans les escaliers, Harry, Ron et Hermione montèrent dans la chambre de Harry et Ron.
-Vous croyez qu'on retourne à Poudlard? interrogea Hermione. Enfin, que l'école sera encore ouverte?
-Même si elle reste ouverte qui voudra y aller? Dumbledore est mort et il était la seule personne qui n'est jamais fait peur à Voldemort.
-Tu as raison vieux, approuva Ron.
-Vous savez, commença Hermione après un moment de silence, je ne crois pas que Dumbledore soit vraiment...mort.
-Et c'est un tableau qui fera peur à Voldemort d'après toi? répliqua sèchement Harry, croyant qu'elle parlait du tableau dans le bureau de Dumbledore.
-Non!Je veux dire que je crois qu'il est encore en vie!
-Hermione, répliqua Harry, j'ai vu son corps, je l'ai vu tomber du haut de la tour et le sortilège de stupéfixion auquel j'étais soumis a été levé lorsque Rogue a lancé l'Avada Kedavra. Et le tableau dans le bureau le prouve non.
-Justement Harry. Qui a été maintes et maintes fois déclaré comme étant le plus grand sorcier du monde?Ne crois-tu pas que Dumbledore possède l'intelligence nécessaire à une pareille mise en scène?
Harry ne parla pas.
-Alors d'après toi, il est encore en vie? demanda-t-il après quelques minutes de silence, sentant une bulle d'espoir dans son ventre.
Hermione approuva d'un signe de tête.
-Harry, il ne s'est jamais fait battre par un sorcier comme V-Voldemort, crois-tu que Rogue aurait pu le tuer?
-Mais Hermione il...
-Qu'il soit affaibli ou non par une stupide potion qui gardait un faux Horcruxe?
Harry dù admettre qu'elle avait raison et il échangea un regard avec Ron, qui n'osait pas émettre le moindre son. Puis, au souvenir du médaillon de Serpentard, il alla le chercher dans sa valise, où il était sagement rangé dans un chaussette.
-De plus Harry, ajouta Hermione.Je ne crois pas que tu serais vraiment resté ici.
-Qu'est-ce qui te fait croire ça? demanda Ron.
-Vois-tu,il aurait pris la peine de défaire toutes ses choses de magie sinon...fit-elle remarquer en observant Harry vider le contenu de sa malle.
Harry eu un faible sourire, probablement le premier depuis quelques semaines. Hermione avait raison. Enfin, il trouva le médaillon de Serpentard. Alors qu'ils allaient analyser les lettres R.A.B, qui intriguait Harry pour la première fois, quelqu'un cogna à la porte.

_________________
I wrote this story for you, but when I began it I had not realized that girls grow quicker than books. As a result you are already too old for fairy tales, and by the time it is printed and bound you will be older still. But some day you will be old enough to start reading fary tales again. You can then take it down from some upper shelf, dust it, and tell me what you think of it. I shall probably be too deaf to hear, and too old to understand, a word you say, but I shall still be your affectionate Godfather.

C.S. Lewis.
The Lion, The Witch And The Wardrobe. To Lucy.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Juil 2007 10:36 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Fév 2007 13:32
Messages: 492
Localisation: dans la tour de Gryffondor. En train de dormir dans le lit de Harry
très bien fait comme suite.

Il y a juste encore quelques petites fautes d'éspace après la ponctuation. Je dirais même très peu.

Continue comme ca.

Peut-être que tu l'auras fini avant la sortie française.

Bonne chance.

_________________
Image


Je t'aime Harry.
Je t'aime Ginny.

Je vous propose une fic de ma composition que vous pouvez lire tranquillement. Michel Potter et les Halliwell contre La Source et Voldemort


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Juil 2007 16:41 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juil 2007 2:58
Messages: 300
Localisation: Centre Bell
Gnark gnark gnark!!! Je compte bien la finir avant la sortie française et pour le prouver, je sort le chapitre 4!:) Peut-être que ce sera impossible mais je tenterai de la finir avant ou après la sortie du livre!

Chapitre 4:La vérité

C'est Hermione qui alla ouvrir. Le visage blanc de Drago Malfoy la regardait, d'un air désemparé.
-MALFOY!
Harry se leva d'un bond, sa baguette en main et fonça sur la porte.
-HARRY NON! s'écria Hermione tandis que Ron, qui ne savait pas trop pourquoi il faisait ça, lui attrapait le bras pour l'empêcher de se ruer sur Malfoy.
-LAISSE-MOI! hurla Harry.
-Non Harry écoute-le! dit Hermione. L'Ordre ne l'aurait pas libéré pour rien.
Pour la troisième (si je ne me trompe pas) fois dans la journée, Harry sentit une partie de sa rage diminuer d'un seul coup. Hermione était logique, comme toujours. Néanmoins, il n'abaissa pas sa baguette et alla s'affaisser sur un de lits. Malfoy le regardait.
-Je peux entrer? demanda-t-il.
Harry allait répondre un non catégorique mais se rappelant les paroles d'Hermione tout en étant très intéressé par ce que Malfoy avait a dire, il se tût.
-Oui,j'imagine, répondit gentiment Hermione, qui semblait plus encline à oublier ce que Malfoy avait fait.
Ron alla s'asseoir à côté de Harry et Hermione fit de même. Malfoy prit donc place sur un deuxième lit, en face.
-Écoutez...Je sais que vous m'en voulez mais j'y ai bien pensé et je me suis rappellé le choix que Dumbledore m'avait proposé...
-La nuit de sa mort? l'interrompit durement Harry.
Malfoy eu silence gêné où il paraissait terriblement mal.
-...celui où je pouvais rejoindre l'Ordre du Phénix afin qu'il me protège...
-Donc tu es là non pas parce que tu as des remords, mais parce que tu veux sauver ta peau n'est-ce pas Malfoy!? déduisit Harry.
-Harry! Laisse-le donc parler! l'intima Hermione, alors que Ron regardait le plafond (désolée j'ai rien à lui faire dire).
Malfoy lui lança un regard reconnaissant.
-...moi et ma mère. Elle a décidé de rester avec le Seigneur...avec Lui alors je suis venu ici à Londres, en pensant à l'Ordre. Je ne sais pas par quel miracle j'ai réussi à lui échapper jusqu'à maintenant. Je vous jure que je regrette sincèrement tout ce que j'ai fait et vous pouvez me croire: ils m'ont soumis au Véritasérum en bas. Je sais que c'est pas facile, de me pardonner, surtout pour toi Harry mais je suis vraiment désolé. Vous devez me comprendre...
-Comment!? interrogea Harry, beaucoup moins sceptique depuis que Malfoy avait dit le mot Véritasérum et l'avait appellé "Harry" et non "Potter" accompagné d'un adjectif infecte de préférence.
-Il avait menacé de me tuer, avec ma famille si jamais je ne lui obéissait pas, avoua Malfoy. Il...il...c'était moi qui devait tuer...mais ma mère a fait le Serment Inviolable avec Rogue.
-Et tu veux quoi au juste? demanda Ron, traduisant par la voix ce que tout le monde pensait.
-Je veux juste..me faire pardonner. Pas seulement mon idiotie mais toutes ces années passées à vous insulter.
Il tendit la main à Harry. Celui-ci la regarda un moment avant de la serrer. Il sentit qu'il avait enfin accompli quelque chose, où plutôt Malfoy avait accompli: Le choipeaux magique pourrait enfin changer sa chanson si l'école réouvrirait.
-Bon ben...c'est un début, dit Malfoy. Qu'est-ce que vous faisiez?
Harry, Ron et Hermione se regardèrent. Il ne savait pas s'ils faisaient bien d'expliquer à Malfoy "L'intrigue de R.A.B".
-Bien tu sais la nuit où Dumbledore est...mort, commença Hermione, Harry et lui étaient partis à la recherche d'un horcruxe. Hors ils en avaient trouvé un mais il s'agit d'un faux auquel quelqu'un dont les initiales sont R.A.B a glissé un bout de parchemin pour lui dire qu'il avait le vrai horcruxe et qu'il comptait le détruire aussi vite qu'il le pourrait, termina-t-elle.
-Un horcruxe? demanda Malfoy, d'un air interrogatif.
-Un objet dans lequel est enfermé un morceau d'âme, répondit Harry. Dumbledore et moi pensions qu'il y en a sept. Il y a la bague de la famille Gaunt, que Dumbledore avait détruite, le journal de Jedusor, que j'ai percé en deuxìème année avec le crochet du monstre de la Chambre des Secrets, la coupe d'Helga Poufsouffle, le médaillon de Serpentard et deux autres objets qui auraient appartenu à Rowena Serdaigle et Godric Griffondor.
-Ça ne fait que six, remarqua Malfoy.
-Dumbledore s'intéressait au serpent de Voldemort...Nagini, répondit Harry.
Drago approuva d'un vigoureux signe de tête.
-Est-ce que tu as l'intention d'aller à l'école si elle reste ouverte? demanda Hermione, de la même façon qu'elle l'avait demandé à Harry et Ron plus tôt.
-Oui. J'y serai sûrement plus en sécurité que n'importe où sauf ici.
-On pense que Dumbledore n'est pas forcément mort... , avoua Hermione d'un air gêné.
-TU penses, rectifia Ron. Nous, on en sait rien du tout.
Hermione exposa toute la théorie à Drago, qui l'écouta attentivement et qui approuva lorsqu'elle eu fini.
-C'est pas bête, dit-il. Et Rogue ne saurait rien de tout cela?
-Non.
Cette fois c'était Harry qui avait parlé.
-Rogue n'est qu'un traître, continua-t-il. Il mérite de vivre dans le mensonge pour le restant de ses jours.
-Malfoy, demanda soudainement Ron, est-ce que tu...
-Drago! rectifièrent Harry et Hermione d'une même voix.
-Ah euh...oui! se reprit Ron. Est-ce que tu as la Marque des Ténèbres?
Harry et Hermione échangèrent un regard, se rappelant les conversations qu'ils avaient eu l'an dernier, où Harry tentait toujours de les convaincre de rejoindre sa théorie "Malfoy-devenu-Mangemort".
-Non, répondit Drago d'un ton catégorique. Pourquoi?
-Parce que c'est ce que Harry s'efforçait à répéter toujours l'an dernier, dit Hermione en affichant un sourire vainqueur.
-Il avait raison d'avoir des doutes, approuva Drago. J'étais supposé la faire faire cet été.
Le sourire d'Hermione disparu aussitôt, comme si elle l'avait donné à Harry qui affichait le même qu'elle à présent.
Le reste de l'après-midi ce passa dans le calme, et la tranquillité, où chacun exposait les pire théories farfelues qui lui passait par la tête à propos de divers sujet dont le plus notable avait été lancé par Hermione: Rogue aurait par le passé été l'amoureux d'une vampire qui l'aurait mordu, ce qui expliquerait son teint blanc ainsi que ses cheveux gras. Hermione n'avait cependant pas trouvé d'explications logiques concernant le nez crochu, invoquant "une erreur de la nature". Plus l'après-midi passait, plus Harry, Ron et Hermione acceptait Drago Malfoy. Vers dix-huit heures, il fûrent cependant interrompus par Maugrey Fol Oeil.
-Potter, Weasley, Granger et Malfoy, vous venez manger.
-C'est pas trop tôt! s'indigna Ron.
-Tu diras ça à ta mère Weasley! C'est Molly qui s'occupe de ça!
Maugrey sortit de la pièce en laissant la porte ouverte. Les adolescents (qui sont majeurs maintenant!) sortirent.
-Je me sens mal, avoua Drago alors qu'ils descendaient. J'ai traité ta famille comme des moins que rien alors que c'était ma famille tout ce temps, ajouta-t-il à l'adresse de Ron.
-Bah l'important c'est que tu regrettes et que tu aies changé d'idée non?
Drago approuva, n'ayant pourtant pas l'air convaincu. Arrivés dans la (foutue) cuisine, ils trouvèrent un bonne partie de l'Ordre assis, qui les regardait arriver. D'un rapide coup d'oeil, Harry vit que Ginny n'était pas là. Harry, Ron, Hermione et Drago prirent place sans que personne ne leur adresse la parole, ce qui était une très bonne chose selon Harry qui n'avait pas vraiment le goût de répondre à des tonnes de questions sur le "comment-du-pourquoi-il étaient devenus amis avec Drago Malfoy". Le repas se déroula d'un air calme, Drago parlant à Mrs. Weasley (et elle déplorant à quel point il était pâle) , Ron et Hermione mangeant et se disputant à propos de la S.A.L.E. Harry était trop absorbé dans ses pensées. Il ne mangea pas vraiment et lorsque le dessert arriva, prétextant un mal de tête, il s'en alla avec l'intention de parler à Ginny. Il monta plus haut dans les étages et cogna à toutes les portes. Comme il s'en doutait, Ginny ne répondit pas et Harry retourna dans sa chambre avec un sentiment de culpabilité encore deux fois plus grand. Quelques minutes plus tard, Ron, Hermione et Drago (aaah! C'est vraiment trop changeant!) vinrent le rejoindre.
-Harry, je sais que c'est vraiment triste pour toi...Mais dis-toi que tu l'as fait pour son bien...
-Ça m'est impossible Hermione! De me dire que je l'ai fait pour son bien alors que c'est depuis qu'on a rompu qu'elle est comme ça c'est impossible.
-Vous savez je me demandais quelque chose, dit Drago, changeant abruptement de sujet. Est-ce que je pourrais m'asseoir à la table des Griffondors si jamais on retourne à Poudlard?
-Oh Drago! répondit Hermione d'un ton qui ne plût pas vraiment à Ron, C'est une idée magnifique! Les professeur en seront enchantés et...
Hermione commença à déblatérer tout son discours sur la coopération entre les Maisons jusqu'à ce que les trois garçons lui fassent remarquer que l'école n'étais pas encore ouverte, ni fermée, et qu'il était inutile de s'emballer.
-Vous croyez qu'il y aura des nouveaux? demanda soudainement Ron.
-Aucune idée, répondit Harry, dont les pensées étaient encore orientées vers Ginny.
-Qu'est-ce que tu veux dire par là? interrogea Hermione.
-Je veux dire que j'ai toujours pensé comment ce serait si des élèves de d'autres écoles arriveraient à Poudlard, comme lors du Tournoi des Trois Sorciers, mais qu'ils seraient moins et qu'ils resteraient à l'école pour de bon.
-Ah, fit Hermione. Bien, je ne vois pas pourquoi il n'y en aurait pas après tout ça peut toujours arriver non? En plus, ajouta-t-elle, un sourire d'extase illuminant son visage, ça me fait tellement plaisir de voir que vous vous intéressiez soudainement à la coopération entre les écoles du monde!
-Harry, as-tu revu ton oncle, ta tante et ton cousin? dit Ron, préférant changer de sujet.
-Non. Je crois que c'est ta mère qui va leur porter à manger dans leur chambre.
-Les pauvres! s'indigna Hermione tandis que Ron éclatait de rire. Il doivent être terrifiés! Ce n'est pas drôle Ron!

Quelques semaines après cette soirée, un matin, alors que tout le monde mangait dans (devinez quoi!?) la cuisine, des hiboux arrivèrent. Des lettres de Poudlard. Harry remarqua l'écriture fine et soigneuse qui indiquait son nom, et l'endroit où il se trouvait. Il l'ouvrit fébrilement, croyant savoir d'où venait cette écriture. Il commença à lire la lettre: (hihi, la suite au prochain chapitre, je suis sadique je sais!)

_________________
I wrote this story for you, but when I began it I had not realized that girls grow quicker than books. As a result you are already too old for fairy tales, and by the time it is printed and bound you will be older still. But some day you will be old enough to start reading fary tales again. You can then take it down from some upper shelf, dust it, and tell me what you think of it. I shall probably be too deaf to hear, and too old to understand, a word you say, but I shall still be your affectionate Godfather.

C.S. Lewis.
The Lion, The Witch And The Wardrobe. To Lucy.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Juil 2007 23:41 
Hors ligne
Star de Quidditch
Star de Quidditch
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Juil 2006 17:16
Messages: 771
Localisation: Kenitra, Maroc
Pottermore: KnightSpirit106
Bonjour Amy
Je viens de lire ta fiction et je la trouve (devine comment?) Genial biensur. Tu ecris bien et tes idees sont bonnes. Ca fait vraiment du Harry Potter entre l'angoisse et l'humour.
J'ai juste une question: Qu'est ce que tu as avec la ( foutue) cuisine? :D :lol:
Bisous et j'attends la suite avec impatience.
Nahla

_________________



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Juil 2007 23:54 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juil 2007 2:58
Messages: 300
Localisation: Centre Bell
Nahla:Merci pour ton message! Humm...pour la *$%#?&%" de cuisine c'est juste que j'ai l'impression que c'est LE lieu de rencontre par excellence et qu'il n'existe que 3 pièces dans la maison: La chambre,le hall et la *"?&*#%!@ de cuisine!!! J'ai pas encore commencé le chapitre 5, car j'ai posté le 4ième ce matin et il a fait beau toute la journée j'ai donc passé le temps dans la piscine de mon amie:). Je commencerai le chapitre 5 ce soir, vers 10:30 (dans la nuit pour vous c'est pourquoi la plupart des messages sont envoyés vers 3:30 lorsqu'il s'agit de moi...)et je le terminerai probablement demain matin ou demain soir pour l'envoyer tout de suite après, ça dépend de mon inspiration pour les passages après la lettre!;) Ça devrait bien se dérouler hihi!!!

_________________
I wrote this story for you, but when I began it I had not realized that girls grow quicker than books. As a result you are already too old for fairy tales, and by the time it is printed and bound you will be older still. But some day you will be old enough to start reading fary tales again. You can then take it down from some upper shelf, dust it, and tell me what you think of it. I shall probably be too deaf to hear, and too old to understand, a word you say, but I shall still be your affectionate Godfather.

C.S. Lewis.
The Lion, The Witch And The Wardrobe. To Lucy.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Juil 2007 18:05 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Fév 2007 13:32
Messages: 492
Localisation: dans la tour de Gryffondor. En train de dormir dans le lit de Harry
J'ai lu ton chapitre, il est très bien.

Mais à chaque fois qu'il y a quelque chose d'intéressant, tu coupes.

TU VEUX NOTRE MORT?

La suite, s'il te plait.

Continue comme ca.

_________________
Image


Je t'aime Harry.
Je t'aime Ginny.

Je vous propose une fic de ma composition que vous pouvez lire tranquillement. Michel Potter et les Halliwell contre La Source et Voldemort


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Juil 2007 16:16 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juil 2007 2:58
Messages: 300
Localisation: Centre Bell
Ooupsss désolée Michel!!! C'est que je suis partie sur un trip Lily/James donc le temps que je passe sur l'ordi est consacré à trouver des fics d'eux (Surtout avec fanfiction.net qui marche pas Grrr!) et il fait beau dehors, donc je passe la majorité de mon temps à l'extérieur. Avec tout ça, ça fait 2 jours que j'ai pas lu Harry Potter and the deathly hallows! :O Donc voici le début du chapitre 5, pour vous aider à patienter... (La suite que je trouve poche, pas plausible mais nécessaire sinon je trouve la fic vide!)

Chapitre 5:Changements devinés mais bouleversants.

Cher Harry,

Je suis désolé de t'avoir fait attendre tout ce temps avant de pouvoir te dire toute la vérité...Je ne suis pas mort. Et tu es le seul à savoir, mais cela ne durera pas car au moment où tu lis cette missive, je dois être en personne au Ministère de la Magie. Aussi farfelue cette lettre puisse te paraître, aussi véridique elle est, et tu devras te convaincre de me croire. La rentrée à Poudlard aura lieu. Ne t'en fais pas, je ne te ferai pas attendre plus longtemps: nous trouverons le temps de chercher les horcruxes, et tu auras un temps pour ta scolarité. J'aimerais que tu viennes me voir dans mon bureau aussitôt que le festin sera fini. Je crois que je te dois beaucoup, beaucoup d'explications.

Cordialement,
Albus Perceval Wulfric Brian Dumbledore

Harry relut le parchemin cinq fois de suite pour être bien certain de ce qu'il venait de lire. Devait-il le dire aux autres? Attendre que Dumbledore lui permette? Après tout, se dit Harry, si on en croyait cette lettre, le Ministère serait bientôt au courant et...la Gazette du Sorcier aussi...En effet, quelques minutes plus tard, un hibou entra par la fenêtre ouverte. Harry s'empressa de lui donner quelques pièces de monnaie de sorcier et regarda la réaction de Mrs. Weasley, qui s'était emparé du journal.
-Non...non...murmurait-elle. NON! ARTHUR! FOL OEIL! VITE REGARDEZ!!! C'EST IMPOSSIBLE IL EST EN VIE!!!
Maugrey se leva et arracha le journal des mains de Mrs. Weasley, qui avait les larmes aux yeux. Mr. Weasley s'approcha lui aussi pour regarder par-dessus l'épaule de Maugrey Fol Oeil.
-Dumbledore!? s'exclama ce-dernier. Vivant!?
-Hé oui mon cher Alastor...dit une vieille voix calme et pacifique.
Tout le monde dirigea son regard vers la provenance de la voix. Dans le seuil de la porte de la cuisine se tenait Albus Dumbledore.
-PROFESSEUR! s'écrièrent Harry, Ron, Hermione et Drago, tandis que Mrs. Weasley se jetait dans les bras du vieil homme en pleurant à chaudes larmes.
-Attention Molly...Je vous en prie...murmurait Dumbledore. Bonjour, ajouta-t-il à l'adresse d'Harry, Ron, Hermione et Drago. Ah, je vois que Mr. Malfoy a choisi son camp...
-Oui, répondit Malfoy, qui semblait mortifié.
-Harry, commença Dumbledore en le regardant d'un air emplein de sagesse. Je te dois énormément d'explications, comme je te l'ai dit dans ma lettre...
-UNE LETTRE!? s'écria Hermione.
-Je suis certain, Miss. Granger, que Harry trouvera tout le temps pour vous expliquer ceci une autre fois. Pour l'instant, si vous ne m'en voulez pas trop, je vais vous parler un peu de ce qui concerne Poudlard. Le comment de mon retour fera, assurément, l'objet d'une réunion de l'Ordre. Molly, y aurait-il du thé?
-Ah heu oui oui! dit Mrs. Weasley, s'empressant de remplir un tasse et de la donner à Dumbledore.
-Merci. Bon, commençons- il sirota un peu de thé. Vous avez tous eu une lettre comme quoi vous deviez avoir vos fournitures scolaires, et la paperasse habituelle?
Tous acquiescèrent.
-Très bien! Je peux vous assurer que l'école restera ouverte, étant donné que le monde de la magie ne restera pas longtemps sans savoir que je suis en vie. Comme les parents des élèves ne sont pas assez bêtes pour croire leur maison plus sécuritaire que Poudlard et que la situation ne s'est guère aggravée depuis l'an dernier, je crois qu'il y aura un assez bon nombre d'élèves. Attendez vous à quelques nouveautés même, termina Dumbledore d'un ton mystérieux.
-Comme quoi? interrogea Harry.
Il n'était pas très impatient, sachant que d'une façon ou d'un autre, la réunion avec son directeur aurait lieu, et qu'il pourrait alors tout lui raconter.
-Ça, vous allez le savoir à Poudlard.
Et sur ce, il transplana, laissant tout le monde dans la cuisine en état de choc. Ce fût Maugrey qui rompit le silence:
-Tout un sorcier! s'exclama-t-il, un pointe d'admiration dans la voix.

Hé oui Michel, je coupe toujours dans les punchs, c'est nécessaire pour garder un public un peu trop absent à mon goût...

_________________
I wrote this story for you, but when I began it I had not realized that girls grow quicker than books. As a result you are already too old for fairy tales, and by the time it is printed and bound you will be older still. But some day you will be old enough to start reading fary tales again. You can then take it down from some upper shelf, dust it, and tell me what you think of it. I shall probably be too deaf to hear, and too old to understand, a word you say, but I shall still be your affectionate Godfather.

C.S. Lewis.
The Lion, The Witch And The Wardrobe. To Lucy.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Juil 2007 19:20 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Fév 2007 13:32
Messages: 492
Localisation: dans la tour de Gryffondor. En train de dormir dans le lit de Harry
très bien comme chapitre.

j'ai une question: Tu avais écrit cette fic depuis longtemps ou tu l'as écrit récemment?

continue comme ca.

Bonne chance pour la suite.

_________________
Image


Je t'aime Harry.
Je t'aime Ginny.

Je vous propose une fic de ma composition que vous pouvez lire tranquillement. Michel Potter et les Halliwell contre La Source et Voldemort


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Juil 2007 22:33 
Hors ligne
Star de Quidditch
Star de Quidditch
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Juil 2006 17:16
Messages: 771
Localisation: Kenitra, Maroc
Pottermore: KnightSpirit106
Salut Amy

J'aime beaucoup ce chapitre et tu coupe au mauvaix moment.

Non je rigole c'est bien fait
Bisous
et j'attend la suite avec impatience

_________________



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Juil 2007 0:40 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juil 2007 2:58
Messages: 300
Localisation: Centre Bell
Michel Potter:Je ne l'ai écrite que TRÈS récemment, environ 1 semiane et demi avant de m'inscrire sur le Repaire de Harry Potter...Donc ça fait environ 2 semaines! :wink: Nahla: Contente que ça te plaise! :) Il faut dire que j'ai été assez surprise lorsque j'ai vu que ma fic avait été vue au moins 255 fois je pense je sais pu...(y compris les fois où j'y vais, assez souvent loll'e!) Donc merci pour les reviews j'espère que vous comprendrez qu'étant une fan de Lily/James, je passe beaucoup, voir énormément de temps sur des sites à la recherche de fics... :oops: Hihi bon ben merci tout le monde!!!

ÉDIT: Si vous avez des idées pour la suite du chapitre 5,n'hésitez pas à me les poster. J'aime mieux vous faire un petit morceau vraiment bon qu'un gros bout poche... :oops:

_________________
I wrote this story for you, but when I began it I had not realized that girls grow quicker than books. As a result you are already too old for fairy tales, and by the time it is printed and bound you will be older still. But some day you will be old enough to start reading fary tales again. You can then take it down from some upper shelf, dust it, and tell me what you think of it. I shall probably be too deaf to hear, and too old to understand, a word you say, but I shall still be your affectionate Godfather.

C.S. Lewis.
The Lion, The Witch And The Wardrobe. To Lucy.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 136 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 10  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com