Retour à l\'accueil Aller au Repaire de Harry Potter Aller au Repaire de Rowling
Nous sommes le 18 Aoû 2018 10:05

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [Auteur] Stephen King
MessagePosté: 19 Aoû 2005 21:37 
Hors ligne
Star de Quidditch
Star de Quidditch
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Avr 2004 14:39
Messages: 1412
Voilà j’ouvre donc un topic sur un auteur assez connu : Stephen King.

Je ne ferez pas ici sa biographie parce que je pense qu’il y a des sites bien plus pratiques si vous voulez des renseignements sur l’auteur, par exemple je vous conseille ==> http://www.stephenking999.com/

Intéressons nous plutôt à ses œuvres. En tout plus d’une cinquantaine de livres sont parus en français et une quarantaine de films on été adaptés à partir de ses romans.
Ce topic servira donc à donner votre avis sur cet auteur, que vous ayez aimé ou non, il est souvent intéressant d’avoir des opinions différentes.
Vous pourrez présenter les livres que vous avez lus mais aussi parler des nombreux films tirés des différents romans (même si trop souvent ces adaptations ne sont pas à la hauteur du livre).

Pour ce premier message j’ai hésité entre la présentation de « Simetierre » et de « Différentes saisons ».
Il aurait été plus logique de présenter « Simetierre » car pour moi c’est un des meilleurs livres de King dans le genre fantastique.
Mais je vais plutôt parler de « Différentes saisons » car c’est un livre très différent de ce qu’il a pu écrire jusqu’ici et qui généralement plait assez bien même au personnes réticentes à lire du King.


Différentes Saisons

Image

Même si les 732 pages en édition poche peuvent effrayer les lecteurs il faut savoir que les 4 nouvelles (même si vu la taille ce ne sont pas vraiment des nouvelles) sont très différentes les unes des autre et qu’ainsi on a l’impression de s’attaquer à 4 livres différents.


Espoir, éternel printemps : Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank

Résumé : Andy Dufresne, jeune banquier aisé, est accusé à tort du meurtre de sa femme et de son amant et est incarcéré à la prison de Shawshank où il va rencontrer Red, prisonnier de longue peine et narrateur de l’histoire. Les premiers temps sont plutôt durs pour Andy qui est une proie idéale pour un groupe de détenus appelés « les chiennes » et dont le passe-temps favori est de martyriser les nouveaux arrivants. Mais très vite Andy Dufresne se révèle être un prisonnier très intéressant, en effet ses connaissances financières très appréciées par les gardiens et les responsables de la prison vont lui apporter respect et protection.
Seulement « il y a des oiseaux qui ne sont pas faits pour être gardés en cage » et malgré sa position désormais un peu plus confortable, Andy Dufresne est un des ces oiseaux là…

Mon avis : Même si des quatre histoires ce n’est pas ma préférée, «Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank » est une très bonne entrée en matière pour ce livre. Ce qui fait la force de cette histoire ce n’est pas l’intrigue en elle-même. En effet comme vous l’avez compris il s’agit d’une évasion de prison. Non sa force réside surtout dans la manière dont elle est vécue par le narrateur. Le fait que ce soit Red, détenu et ami de Andy, qui nous la raconte apporte vraiment quelque chose au récit.
Nous sommes plongé dans l’univers carcéral souvent décrit avec humour par notre narrateur même si l’on sent bien qu’au fond tout est loin d’être facile au quotidien.
Loin d’être joyeuse, cette nouvelle reste malgré tout un véritable message d’espoir.

Le film : « Les évadés » (le film est à mon avis plus connu que la nouvelle) avec Morgan Freeman et Tim Robbins est une vraie réussite. Les acteurs sont tout simplement géniaux, l’histoire très fidèle à l’œuvre original et l’esprit respecté, un film à voir !


Eté de corruption : Un élève doué


Résumé : À 13 ans, Todd Bowden mène une vie simple et tranquille. Il est plutôt doué à l’école et s’entends assez bien avec ses parents. Jusqu’au jour où il se découvre une véritable passion en dénichant de vieux magazines sur les horreurs nazis dans le garage d’un des ses copains. Tout aurait dû s’arrêter là, le nazisme aurait pu rester un simple objet de fascination pour Todd si seulement dans le bus il n’avait pas reconnu un vieil officier allemand ancien dirigeant du camp de Patin et recherché par Israël. Todd va mener son enquête et sera bientôt certain que celui qui se fait passer pour Arthur Denker, vieux veuf allemand, est en fait un véritable tyran recherché par les communautés juives et connu sous le nom de Dussander. C’est une véritable aubaine pour Todd assoiffé de témoignage qui va se lancer dans un dangereux chantage : si le vieil homme lui raconte tout ce qu’il a vu dans les camps de la mort alors le jeune garçon ne le dénoncera pas aux autorités. Commence alors le pire échange imaginable entre Dussander et Todd, les horreurs du passé font ressurgir des réactions effrayantes chez l’officier alors que le garçon, lui, doit subir de nombreux cauchemars. C’est une vraie descente au enfer pour les deux personnages qui sombrent peu à peu dans une folie destructrice.

Mon avis : Après la première histoire se terminant de façon plutôt optimiste on se dit que King a décidé de nous offrir un livre au ton assez gai. C’est vraiment se tromper car il est très dur de se sortir indemne de cette deuxième nouvelle. « Un élève doué » est assez remarquable par bien des aspects. A la fin de la lecture on ne sait plus exactement ce que l’on pense vraiment des deux personnages principaux, on a plus de « gentil » ou de « méchant » mais deux esprits tellement complexes et effrayants que l’on en vient à se demander qui est le pire ? Le vieux ou le gamin ? Dans cette nouvelle aucun personnage ne rattrape l’autre. Entre des parents aveugles, un conseiller d’éducation curieux mais peu efficace et des SDF victimes bien malgré eux, on finit par se laisser glisser sur cette rivière d’atrocités en se baignant dans le profond pessimisme présent tout au long du récit.
Et pourtant malgré tout ça j’ai vraiment adoré cette histoire qui peut se révéler bien plus effrayante que beaucoup de livres de King tout simplement car aucun élément fantastique n’intervient et que l’on finit par se demander si une telle chose ne pourrait pas réellement arriver.
Un seul mot pourrait résumé mon opinion : Marquant !

Le film : Le film tiré de cette histoire (se nommant aussi « Un élève doué ») a été très polémiqué, c’est pour cette raison que sa sortie a fait peu de bruit. Il est tout de même intéressant de le voir, surtout pour le face à face entre Brad Renfro (Todd) et Ian McKellen (Dussander). Même si j’ai bien aimé il faut savoir qu’il est beaucoup moins fort que le livre.



L’automne de l’innocence : Le corps


Résumé : Fin de l’été 1960, Gordon Lachance (narrateur de l’histoire), Teddy Duchamp et Chris Chambers, trois gamins de douze ans, jouent au cartes dans la cabane qu’ils ont construites dans un arbre quand Vern Tessio arrive en courant avec une nouvelle sensationnelle. Il a entendu son frère raconter qu’il avait retrouvé le cadavre du jeune Ray Brower disparu depuis déjà quelques jours. Il n’en faut pas plus aux quatre jeunes garçons pour se lancer à la recherche du corps. Tout en suivant la dangereuse voix ferré ils vont s’aventurer dans la forêt du Maine sans savoir que cette escapade ne sera pas un simple amusement, mais aussi un voyage transitoire entre l’enfance et le monde adulte.

Mon avis : Le début de la nouvelle pourrait laisser croire à un récit fantastique avec la présence d’un corps et le voyage de quatre gamins dans une forêt qui pourrait se révéler terrifiante. Mais non, dans cette nouvelle on retrouve un peu la mélancolie de la première en suivant ces quatre garçons tout au long de leur voyage. Tantôt joyeuse tantôt triste, cette très belle histoire nous rappelle le temps d’une virée dans les bois une époque ou l’enfance était faite de petits brins d’aventures partagés entres amis et non pas de longues après-midi mornes devant un jeu vidéo. Même si cette nouvelle s’achève encore sur une note pessimiste, on ne peut pas en garder un mauvais souvenir.

Le film : Je suis sur que si je vous parle de « Stand by me » pas mal d’entre vous vont se rappeler l’avoir vu. En effet bien plus connu que la nouvelle le film est pour moi une des adaptations les plus réussis d’une histoire de King. Même si datant un peu je ne me lasse pas de revoir ce film de temps en temps. En plus on peut y retrouver River Phoenix à ses débuts, acteur disparu trop tôt...

Un conte d’hiver : La méthode respiratoire


Résumé : David, sur les conseils de son patron Georges Waterhouse, rejoint un étrange club où des hommes se réunissent chaque soir pour consulter des livres, jouer au billard ou bien parler autour d’un verre. Le jeudi soir est réservé aux histoires, généralement des anecdotes au penchant comique. Mais la semaine de Noël un des membres doit raconter une histoire où intervient du surnaturel. David, le narrateur, choisit de nous faire partager l’histoire d’une femme au caractère très fort, obstinée à accoucher quoiqu’il arrive.

Mon avis : Après les trois extraordinaires précédentes nouvelles, il est dur de vraiment accrocher à cette dernière. Elle n’est pas de mauvaise qualité, loin de là, mais elle est vraiment trop à part. D’une part c’est la seule qui contient des éléments fantastiques et d’autre part elle n’a pas la force des trois premières. Elle reste cependant très intéressante et elle demeure une bonne fin pour achever « différentes saisons ».

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Avis global : « Différentes saisons » est un livre que j’ai beaucoup aimé, en grande partie grâce à la diversité des quatre grosses nouvelles regroupées ici. Même si on garde un souvenir particulier de ces différentes lectures on sent bien qu’elles ont un fond commun, en effet ces quatre histoires se déroulent aux Etats-Unis et ce n’est pas innocent de la part de King. Chacune d’elles se veut en quelque sorte une critique de la société américaine mais évidemment elles ne se limitent pas seulement à ça.
Je pense que ce livre est un King bien trop peu connu du grand public peut-être parce qu’il est très différent des célèbres Carrie, Shining, Charlie ou encore Ca. En effet seul la dernière nouvelle introduit des éléments fantastiques. Si vous recherchez de l’horreur pure ce n’est pas le livre idéal même si « Un élève doué » est loin d’être rassurant.
On a beaucoup dit que King n’était bon qu’à écrire de l’horreur, je pense que ce livre montre que ce n’est pas entièrement vrai.


Bon voilà je vous laisse la parole pour parler de Stephen King et n’hésitez pas à présenter les livres de cet auteur que vous avez lu, que vous ayez aimé ou non.

_________________
"Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants."


Dernière édition par Hagger le 28 Oct 2005 20:50, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 19 Aoû 2005 22:12 
Hors ligne
V.I. Détective HP
V.I. Détective HP
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Jan 2004 22:19
Messages: 1922
Localisation: Sous la boue et les cendres... grattez un peu !
J'aime beaucoup Stephen King bien que parfois il faille s'accrocher pour passer le début un peu barbant (je pense notamment à Ca). En parlant de Ca, d'ailleurs, j'ai été un peu déçue par le film ; contrairement à Simetierre, dont le film était assez réussi à mon avis. Quant à La Tempête du siècle, très bon film, mais c'est normal puisqu'il avait été écrit sous forme de scénario ^^
J'aime bien le fait qu'il aborde des genres très divers, que ce soit le fantastique ou les malédictions (Sac d'os, où un homme dépérit à vue d'oeil à cause d'une malédiction lancée par une bohémienne) ou des sujets 'quotidiens' (La rage, dans lequel un adolescent prend sa classe en otage).

Dans Différentes saisons je n'ai lu que 'Le corps' :oops: , mais je suis tout à fait d'accord avec toi Hagger quant au fait que King n'est pas qu'un auteur d'"horreur".
Je suis trop paresseuse pour présenter un livre comme tu l'as fait, mais en tout cas j'ai aimé tous les livres de King que j'ai lus, ce qui est assez formidable ^^ (sauf peut-être Peur bleue, qui je crois m'avait laissée un peu circonspecte), avec une préférence pour La rage, Running man et Le molosse surgi du Soleil, qui sont comme je le disais radicalement différents les uns des autres : quel talent, ce King 8) .

EDIT : Fichtre, mais tu as raison Pirotess ! C'est bien La Peau sur les os.

_________________
Le prisonnier d'Azkaban au Canada, est blotti au fond des bois !


Dernière édition par Hedwige le 20 Aoû 2005 21:43, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Aoû 2005 13:08 
Hors ligne
Auror
Auror
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Jan 2004 12:45
Messages: 5559
Localisation: Là où le temps m'emporte
Ah excuse moi Hedwige, l'histoire ou l'homme dépérit à vue d'oeil à cause d'une malédiction bohémienne, ce n'est pas Sac d'os, mais c'est plutôt la peau sur les os.
Sac d'os est aussi l'un de ces livres, mais qui parle plus de malédictions (aussi), donner par un esprit vengeur.
D'ailleur c'est une trés bonne histoire...

Sinon pour ce qui est de parler de Stephen King, je n'ai pas lu tous ces oeuvres. Donc tu m'excusera Hagger, mais simetierre et les quatre saisons en font partis. Bien que pour le premier j'ai vu le film.

sinon j'en ai lu cependant pas mal. Mes préférés dont le premier, fut Charlie. L'histoire est trés poignante.

Shinning, fabuleux. Le livre est de loin supérieur au film avec Jack Nicholson qui ne retranscrit pas bien l'esprit du livre. Seul l'adaptation téléfilm qu'il y a eu par la suite était correct.

Ensuite les Régulateurs et Désolation. L'un des deux sont écrits sous un nom d'empreint créé par stephen King. Car la particularité avec ces deux livres c'est que bien que l'histoire soit différente l'un des deux pourrait être pris comme un livre alternatif de l'autre.
Sinon les histoires, vraiment géniaux. Beaucoup de sentiments. Trés poignants.

Ensuite il y a eu ça, Carrie, Christine, Cujo, Jessie, la tempête du siècle , Rose madder,et bien d'autres encore.

Stephen King n'écrit pas que des style "horreurs". Le terme Fantastique est plus dénominatif. Il a beaucoup de talent pour mettre l'histoire dans une atmosphère de suspens (parfois insoutenable, il faut le reconnaître), mais il a également beaucoup de talent pour faire ressortir la psycologie de ses personnages). La ligne verte, pure chef d'oeuvre aussi bien en livre qu'en film. Magnifique!!

D'ailleur il peut également faire dans la fantasy avec la tour sombre, et ainsi qu'un autre en co-écriture avec Peter Straubb pour le talisman des territoires.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Sep 2005 17:31 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Avr 2005 23:59
Messages: 333
Localisation: de retour sur mon ptit nuage ...
Mon Dieu, mais je n'avais pas vu qu'il y avait un topic sur Stephen King !!
C'est un auteur que j'aime beaucoup, car comme le dit Pirotess, il y a souvent un coté psychologique que j'aime beaucoup.
Même quand il y a de la violence et des scènes horribles, à côté il y a toujours un point sur lequel réfléchir. Ce n'est pas de l'horreur juste pour l'horreur.
Du moins pas pour la plupars de ceux que j'ai lu.
Mon préféré, je ne saurais pas dire, ils sont si différents !

Jai beaucoup aimé Charlie et sa course-poursuite, Simetierre, qui je trouve met très mal à l'aise, le Talisman des Territoires, pour son côté fantastique, ou encore Ca, dans lequel j'aime la simplicité de ces gamins et de leurs vacances. Juste une poignée d'amis et un peu de verdure.

J'ai aussi lu Salem, Chantier, Bazaar, Carrie, La part des ténèbres, Running man, Rêves et cauchemars, Différentes saisons (mais j'ai lu que la première nouvelle pour l'instant), Misery (très bien aussi celui là !!), et Peur bleue.

Désolé de ne pas faire d'explication plus détaillée, mais même si j'adore lire, je ne suis pas très douée pour ce genre de choses ...

Sinon, en films je n'ai pas vu beaucoup d'adaptations, et pour la plupars j'ai été déçue.
Mais le problème, c'est que certains sont assez vieux, et je ne sais pas où les trouver en location.

_________________
"Ecrire est une façon de parler sans être interrompu" J.Renard

"C'est une fille, annonça-t-elle à Siméon. Votre frère est très content. Il m'a dit : Pourvu qu'elle soit aussi conne que jolie pour mettre toutes les chances de son côté!" Oh, boy!

Les timides en foooooorce !!!!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Sep 2005 21:54 
Hors ligne
Concierge grincheux
Concierge grincheux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juil 2005 21:13
Messages: 92
Localisation: Lille, el ch'nord quoa
Comme vous je suis fan, mais pas inconditionnelle. J'aime pas trop quand le livre est plein de petites histoires je préfère quand c'est un vrai roman. J'ai craqué pour la ligne verte, Shinning (culte!!) Misery, Dolores Claiborne, Dreamcatcher est pas mal non plus( je l'ai lu en anglais et je sais pas comment ils ont traduit) Et j'hésite à acheter la tour sombre. Ca me tente mais je crois que c'est en plusieurs parties :-?
Par contre, j'ai rarement aimé les adaptations...

_________________
Draco dormiens nunquam titillandus
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Sep 2005 11:43 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2004 19:04
Messages: 355
Localisation: A la maison, tout simplement !
Personnellement, mes 2 favoris sont définitivement Ca et Simetierre, comme bcp d'entre vous !

Mais j'aime aussi énormément Minuit 2 et Minuit 4 (en VO : Four Past Midnight) qui est un recueil de nouvelles, publié en 1990 (je crois que les 2 livres sont un peu durs à trouver dans le commerce maintenant, mais ils sont dans toutes les bibliothèques municipales)



MINUIT 2 :

Image


Résumé:

"Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se passe après minuit ? Tout bascule. Le temps se courbe, s'étire, se replie ou se brise en emportant parfois un morceau de réel. Et qu'arrive-t-il à celui qui regarde, les yeux écarquillés, la vitre entre réel et irréel juste avant qu'elle explose et que des aiguilles de verre se mettent à voler en tous sens ?

Minuit 1 : L'heure où un avion peut atterrir dans le néant, le monde des Langoliers.

Minuit 2 : L'heure où un écrivain peut rencontrer le pire, dans un jardin très secret d'où l'on ne revient pas. Une exploration de la démence et des forces obscures qui nous gouvernent, et parfois nous échappent.

Après minuit, c'est toujours l'heure de Stephen King."

(Le résumé n’est pas de moi, c’est le pitch derrière l’édition J’ai Lu 1994)

Tout ce que je peux dire sans casser le suspens, c’est que les 2 nouvelles ont été adaptées à la TV sous les noms de : Les Langoliers et Fenêtre Secrète. Je n’ai vu que le premier, qui n’était pas mal mais le livre était indubitablement mille fois meilleur !

Mon avis :

Les Langoliers est tjr resté mon préféré parce qu’il nous fait d’office entrer dans un monde (et un postulat) à part et totalement décalé… Certains passagers d’un avion atterrissent dans un autre monde (lequel ?) apparemment vide de toute existence humaine (mise à part d’étranges ‘monstres’ qui ‘effacent’ le monde) alors que d’autres passagers semblent tout simplement avoir disparus (pourquoi ? Comment ?) Fans de LOST, vous pourriez être séduits ! D’autant plus que les ‘survivants’ se composent d’un vaste échantillon de population (en somme, tout le monde peu s’identifier à l’un d’eux.)



MINUIT 4 :

Image


Résumé :


Minuit 3 : Le Policier des bibliothèques.
« Vous n'avez pas rendu vos livres à temps à la bibliothèque municipale? Le Policier des bibliothèques arrive pour vous punir. Vous les avez perdus? Il est là, vous allez mourir. »

Minuit 4 : Le Molosse surgi du soleil.
« C'est l'heure où de votre Polaroïd surgissent des éclairs de démence, où le réel vous saute à la gorge si vous avez le malheur d'appuyer sur le déclencheur... »

Mon avis :

Je ne crois pas qu’ils aient jamais été adaptés au cinéma ou à la TV. Les histoires sont peut-être un peu moins intéressantes que les 2 premières, mais elles brassent des thèmes chers à SK et donc elles sont idéales pour ceux qui n’osent pas se lancer dans la lecture de ses bouquins plus épais… Ou alors pour ceux qui ne connaissent pas encore SK et qui veulent tenter l’expérience…

En tout cas, elles font toutes assez (très) peur :wink: !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Sep 2005 13:39 
Hors ligne
Reporter vedette du Chicaneur
Reporter vedette du Chicaneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juil 2005 20:28
Messages: 343
Localisation: En pom-pom girl : Go Go Devil Bats!!!
Stephen King est un auteur qui me laisse assez perplexe...

Je suis en général assez (trop) bon public pour tout ce qui touche au fantastique.

Et pourtant là, je n'accroche pas.

J'ai pourtant fait plusieurs tentatives avec Charlie, la Part des Ténèbres, Le Fléau... Rien à faire. Le seul ayant trouvé grâce à mes yeux est sans doute l'un des moins connu et des plus courts : Les Yeux du Dragon.

J'ai vraiment du mal à comprendre ce qui fait le succés planétaire de cet auteur. Certes il a une imagination débordante, mais aprés? Le style d'écriture n'a rien d'exceptionnel...

J'ai jetté un oeil à sa bibliographie. Impressionnante. Ce n'est plus un écrivain, c'est une véritable usine à livres ^^

C'est peut être ça qui me dérange :)

Il en est de même pour les adaptations au grand ou petit écran.

Mis à part Shining, à la rigueur Misery et Christine, et plus récemment le trés bon La Ligne Verte, le reste patauge dans la série B à petit budget.

Stephen King, auteur à succés oui. Mais est-ce si bon que cela?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Oct 2005 22:19 
Hors ligne
Star de Quidditch
Star de Quidditch
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Avr 2004 14:39
Messages: 1412
Je pense que dans les livres de Stephen King il faut faire un peu le tri, il dit lui même que certains de ces livres sont loin d'être formidable. Mais pourtant certains valent vraiment la peine d'être lu et ce n'est pas forcemment ses livres "fantastique-horreur" comme tu as pu le souligner avec "Les Yeux du Dragon".

Pour le style, ce n'est pas un "beau" style, c'est plus un style percutant et bon là j'avoue que soit on aime, soit on aime pas. Mais enfin si on veut du style sans histoire on peut se rabbatre sur Flaubert... :wink:


Sianne a écrit:
J'ai jetté un oeil à sa bibliographie. Impressionnante. Ce n'est plus un écrivain, c'est une véritable usine à livres ^^

C'est peut être ça qui me dérange


Là par contre je ne suis pas vraiment d'accord, ce n'est pas parce qu'on écrit beaucoup de livre qu'ils sont forcemment médiocres.

PS : merci Sweet Jane pour la presentation de Minuit 2 et Minuit 4.

_________________
"Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Oct 2005 0:33 
Hors ligne
Auror
Auror
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Jan 2004 12:45
Messages: 5559
Localisation: Là où le temps m'emporte
tout à fait d'accord....

Dans les livres de Stephen King, il faut savoir que dans la plupart de ces livres (du moins pour moi), existe entre les lignes une petite morale sur la vie et sa réalité.

Ce qu'il y a avec les livres de cet auteur, il y a plus de chances d'apprécier ses histoires en les lisant qu'en les regardant en film. En tant que film certains passent mal parce que soit ils sont mal développer par rapport au livre, donc retranscrit au cinéma ou soit parce que l'ambiance peut paraître trop glauque et farfelu en images réel.... (du moins c'est la conclusion que je me suis faites....)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Nov 2005 13:58 
Hors ligne
Langue-de-plomb
Langue-de-plomb
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Déc 2004 22:24
Messages: 1809
En parlant de stephen king, je viens recement de relire ce qui est pour moi (et de loin) sa meilleure oeuvre, "ça".

Bien que là aussi je puisse faire le même reproche que celui que je fais generalement à ses livres, le fait qu'il ait tendance à se perdre dans des details à l'interêt discutable et de fait "casse" le rythme du bouquin, il faut avouer que dans ce cas précis ça ne dessert pas du tout le récit.

Bien au contraire ce florilége de details anondins, de tranches de vies, de petites histoires de "background" donnent vraiment à ce livre un parfum unique et une marque bien à lui.

De tous ses livres (et dieu sait qu'il y en a quelqu'uns ^^), c'est bien le seul qui est reussit à me "toucher", si je puis dire.

La scene finale, dans la chambre avec bill, est d'ailleurs tout particulierement reussie je trouve sur le plan emotionel.

Enfin brefle, je crois que si l'on veut faite decouvrir à une personne l'oeuvre de cet auteur au combien prolixe, "ça" est réellement un depart idéal.

_________________
"Build a man a fire, and he'll be warm for a day. Set a man on fire, and he'll be warm for the rest of his life."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Nov 2005 20:07 
Hors ligne
Star de Quidditch
Star de Quidditch
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Avr 2004 14:39
Messages: 1412
Tiens je n'avais pas vu ce message. Je suis en pleine lecture de CA, j'en arrive à la fin du premier livre (découpage de l'édition "livre de poche").
Personnellement je ne trouve jamais qu'il se perd inutilement dans des détails mais ça c'est mon avis. Mais en effet, parfois cet amas de détails rend plus ou moins bien, et il évident que dans CA, ces petites histoires sur la vie de nos septs héros sont indispensables. Ils nous rendent familiers chacun des personnages et on finit par s'habituer à leur façon d'agir et de se comporter.

Bon je n'en suis pas encore au bout, mais jusque là je trouve CA excellent, bien que certains critiquent ses longueurs.

Par contre je ne sais pas si CA peut être un bon départ, c'est quand même assez long, et si le lecteur n'accroche pas, il n'arrivera pas au bout. Je conseille plutôt de commencer par quelques unes de ses nouvelles, ou de ses courtes histoires, pour se familiariser à son style et à son univers. Mais enfin c'est à chacun de voir ce qu'il veut faire.

_________________
"Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Nov 2005 18:31 
Hors ligne
Langue-de-plomb
Langue-de-plomb
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Déc 2004 22:24
Messages: 1809
Citation:
Par contre je ne sais pas si CA peut être un bon départ, c'est quand même assez long, et si le lecteur n'accroche pas, il n'arrivera pas au bout


Hmm, tres juste.

"Ca" est peut-être un peu trop long et "particulier" (dans le bon sens du terme) pour un premier contact serein. ^^

Pour en revenir au probleme (qui n'en est pas vraiment un en fait) des details discutables je prendrais juste un exemple.

Spoiler !!

Dans le premier volume de "ça", edition "livre de poche" en deux volumes, on suis l'evenement troublant qui arrive au jeune Bill dans la chambre de son frère. (le coup de l'album-photo)

Le chapitre se termine et là, hop hop hop, King se lance dans le recit des tristes mesaventures d'un jeune garçon, nommé je sais plus comment, et de son non-moins horrible déces pour finir par un long passage concernant Michael Hanlon.

C'est interessant, sympa à lire et ça permet de parler un peu de ce cher Michael.

Mais tout de même.

Durant plus de 60 pages on s'éloigne completement de la trame narrative principale ainsi que des persos deja bien introduits dans l'histoire (soit Ben, Eddy et Bill version enfants) pour finalement ne les retrouver que plusieurs chapitres plus tard.

Je trouve que ça donne l'impression (fausse bien sur) que king à ecrit ce livre un peu comme ça lui venait.

Ca pose aussi le probleme de la chronologie exacte des évenements narrés.

Heureusement que l'auteur a eut la bonne idée de preciser les jours et les mois parce que sinon........^^

Je veux dire, on sait que par exemple cela se produit en 58, mais pour classer ceci par rapport à d'autres choses arrivées à la même époque c'est parfois un brin coton.

Fin spoiler !!

Donc pour moi en fait, c'est moins un probleme d'interêt des details donnés que du rythme et du "decoupage" de l'histoire.

Mais bon, si je chipote c'est parce que j'aime bien sur. :wink:

_________________
"Build a man a fire, and he'll be warm for a day. Set a man on fire, and he'll be warm for the rest of his life."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Nov 2005 19:07 
Hors ligne
Auror
Auror
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Déc 2003 22:52
Messages: 6594
Localisation: Dans les bras de Dômyôji-sama ! :$
Pottermore: WolfSeeker18
Hagger a écrit:
Par contre je ne sais pas si CA peut être un bon départ, c'est quand même assez long, et si le lecteur n'accroche pas, il n'arrivera pas au bout. Je conseille plutôt de commencer par quelques unes de ses nouvelles, ou de ses courtes histoires, pour se familiariser à son style et à son univers. Mais enfin c'est à chacun de voir ce qu'il veut faire.


Lol, j'ai commencé Ca il y a environ une semaine, et j'approche de la fin du premier livre dans la même édition que toi.
Et pourtant... je n'avais encore jamais lu de Stephen King ni trop regardé les films adaptés au cinéma... Mais j'ai tout de suite accroché, je suis vraiment a fond dedans je trouve le livre génial, il est vrai que j'ai eu un peu de mal au début à m'adapter au style mais c'est tellement bien écrit... Ca faisait longtemps que je ne m'étais pas plonger dans un livre comme ça... Je trouve l'histoire passionnante, et bien contruite (même si certains ne le pensent pas) je trouve que c'est une très bonne idée de nous avoir montré un 1er passage avec le petit George puis nous mettre les chapitres suivant concernant les différents héros de l'histoire. Justement on apprend à se familiariser avec la tension permanante de l'histoire, l'ambiance pesante... en commençant par nous parler de personnes "banales" au premier constat, mais qui s'avèrent être des personnes ayant connu un traumatisme dans leur enfance et qui se replongent en plein dedans, même en croyant l'avoir oublié... (avec ce fameux coup de fil..)


Enfin bon, je n'en suis encore qu'au début et je ne voudrai pas trop m'avancer mais je pense que je vais vraiment aimer ce livre merveilleusement écrit, et une fois que j'aurai fini les deux tomes, je m'interesserai aux autres chef d'oeuvre de Stephen King ! :yes:

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Nov 2005 19:37 
Hors ligne
Langue-de-plomb
Langue-de-plomb
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Déc 2004 22:24
Messages: 1809
Citation:
je n'avais encore jamais lu de Stephen King ni trop regardé les films adaptés au cinéma...


Tiens d'ailleurs, pour ceux qui l'ont vu et ont lut le roman, vous en pensez quoi de l'adaptation cinematographique de "ça".

Pour ma part, je dirais que la tentative etait tres courageuse (existe-il beaucoup de livres plus difficilement adaptable que celui-ci ?) mais que helas le resultat laisse un brin sur sa faim.

Deja, le scenariste a clairement taillé dans le gras. (mais comment lui en vouloir avec autant de persos, autant de situations)

Toutefois, le plus gros probleme reste pour moi l'interpretation des acteurs.

Bizarement, pas vraiment la performance des enfants, que j'ai trouvé assez credible, mais au contraire celle des adultes qui ont clairement l'air de se demander ce qu'ils font là les bougres. ^^

Et vous ?

_________________
"Build a man a fire, and he'll be warm for a day. Set a man on fire, and he'll be warm for the rest of his life."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Nov 2005 19:46 
Hors ligne
Star de Quidditch
Star de Quidditch
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Avr 2004 14:39
Messages: 1412
Bon visiblement Ca peut être un bon départ lol.
Non mais c'est vrai que si on accroche, après la taille ce n'est qu'un détail.

Pour en revenir au rythme un peu entrecoupé, c'est vrai que c'est assez déroutant et parfois frustrant. On change de personnage parfois au moment où on aimerait rester justemment un peu plus longtemps avec lui. C'est vrai qu'au début c'est stressant, mais je trouve que sans cette construction le livre perdrait de sa force.

Scoolgirl a écrit:
mais c'est tellement bien écrit


Certain disent qu'au contraire King raconte bien, mais écrit mal. Je pense surtout que son style est assez brutal et que ça peut être gênant. Personnellement j'adore la façon qu'il a d'écrire.

Par contre je n'ai pas vu le film, donc je saurais pas donner mon avis. Je sais juste qu'il y a le défunt Jonathan Brandis qui joue Bill enfant dedans.

_________________
"Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants."


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com