Retour à l\'accueil Aller au Repaire de Harry Potter Aller au Repaire de Rowling
Nous sommes le 29 Fév 2020 15:37

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Bollywood : le cinéma indien
MessagePosté: 19 Mar 2006 19:03 
Hors ligne
Administratueuse
Administratueuse
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Déc 2003 18:39
Messages: 9950
Localisation: En train de regarder mes photos de vacances !
Pottermore: VoyantNight75
    BOLLYWOOD : LE CINEMA INDIEN
Quelques chiffres pour commencer : le cinéma indien, c'est en moyenne 800 films par an - en comparaison, les Etats-Unis en sortent 500 par an. Véritable succès en Inde, ce cinéma n'est que très peu connu en Europe, où il est souvent associé à un jugement hâtif (kitsh, sans intérêt...). Et pourtant, depuis quelques années, certains films commencent à percer en Occident. La place du cinéma indien dans le monde va-t-elle croître, et obtenir la reconnaissance qu'elle peine à trouver ?



    ॐ L'HISTOIRE DU CINEMA INDIEN ॐ
A la fin du 19e siècle, un assistant des frères Lumière organise à Bombay une projection de certaines des oeuvres des frères, dont L'arrivée du train en Gare de La Ciotat. Le succès est au rendez-vous : la critique accueille favorablement cette "merveille du siècle".
Le premier long-métrage indien, Raja Harishchandra, de D.G. Phalke (film à sous-titrage hindi et anglais) remonte à 1913 ; projeté à Bombay, il connaît un vif succès. En 1919, c'est au tour de l'Inde du Sud de sortir son premier film Tamoul : Keechaka Vadham, réalisé par Nataraja Mudaliar.
Suivent des films muets (environ 18 dans les années 20), puis, en 1931, le premier film parlé : il s'agit de Alam Ara, produit par la compagnie "Imperial film". Les chansons ne tardent pas à apparaître : en 1932, Indra Sabha est le premier film entièrement chanté.
Dans les années 30, des compagnies voient le jour ; parmi elles, Bombay Talkies. Disposant de moyens financiers importants, ces compagnies sont fondées sur le modèle hollywoodien. A cette époque, le cinéma s'axe sur les thèmes sociaux et les grandes épopées hindous. En 1937, le premier film en couleur est produit : Kisan Kanya, de Ardeshir Irani. Le cinéma parlé se développe également dans d'autres états de l'Inde.
Dans les années 60, Satyajit Ray crée de nombreux films (30 films et 5 documentaires sur des thèmes ruraux et urbains en Inde) qui sont présentés dans de multiples festivals dans le monde. Un nouveau thème est alors développé : le "nouveau cinéma", un cinéma avec une pensée humaniste.
Dans les années 70, c'est le cinéma d'action qui semble prendre le devant.
A partir des années 80, l'économie s'organise autour des films : les produits dérivés prennent de plus en plus d'importance, en particulier les bandes originales.



    ॐ LES CARACTERISTIQUES DE BOLLYWOOD ॐ
Le terme "Bollywood" n'est pas indien ; il s'agit d'un mot-valise inventé par un journaliste, à partir de la contraction de Bombay et Hollywood, afin de montrer la rivalité entre les deux cinémas - rivalité qu'il faut grandement relativiser, le cinéma étranger n'étant que très peu diffusé en Inde.
Ce terme ne désigne pas tous les films indiens, mais seulement les films populaires hindi créés à Bombay. Les deux autres grands centres cinématographiques sont Madras, avec le cinéma Tamoul (que l'on appelle "Kollywood"), et Calcutta, avec le cinéma Bengali.
Le terme Bollywood n'est que peu apprécié par les indiens, du fait de la ressemblance avec Hollywood ; il est pourtant fréquemment employé chez nous.

Contrairement aux idées reçues, le cinéma indien ne se limite pas aux romances : les thrillers, les drames, les films d'horreurs sont également présents.
Les films indiens possèdent certaines particularités : tout d'abord, ils sont très long : en moyenne, un film dure 3h00 ; une pause est d'ailleurs souvent effectuée lors des séances. Plusieurs raisons expliquent cette durée, parmi lesquelles la présence de passages chantés : en moyenne, un film comporte 6 chansons.
Ils doivent également être compréhensibles pour les différentes castes - chacune ayant ses propres exigences. Toutes la famille allant voir les films, c'est à l'origine dans le but de ne pas "choquer" les spectateurs que l'érotisme explicite ( et cela inclue même les baisers) est exclu. C'est toujours le cas dans le cinéma actuel, même si cela est dû maintenant à une tradition que l'on perpétue.
Enfin, la dernière particularité, et non la moindre, est la présence de passages chantés, et parfois dansés.

Les chansons constituent un élément important, voire vital, des films indiens. En vente parfois 6 mois avant la sortie d'un film, une BO peut à elle seule amortir les coûts de production. Il arrive même que, face au manque de succès d'une BO, le film ne sorte finalement pas.
Les chansons peuvent soit être surréalistes, avec un changement total de décor, soit être intégrées à la logique du film : au lieu de parler, un acteur se met à chanter pour mieux exprimer ce qu'il a à dire. Si ces passages chantés sont parfois vus comme superficiels et inutiles par les occidentaux, les réalisateurs indiens les considèrent comme un moyen efficace de faire partager de manière forte une émotion.
Les acteurs ne chantent pas réellement : il s'agit d'un play-back. Les véritables chanteurs sont d'ailleurs des stars, et font parfois des tournées en Inde pour interpréter les différentes chansons.
Par ailleurs, certaines chansons sont dansées.

La danse est très répandue en Inde, et recouvre plusieurs domaines : la danse folklorique, la danse classique, et plus récemment la danse populaire.
Chaque région de l'Inde possède ses danses folkloriques. Elles ne manifestent pas de spiritualité : ce sont des danses communautaires auxquelles participe n'importe quel villageois, parfois simplement pour exprimer la joie.
La danse classique, quant à elle, est une danse spirituelle. Créée dans les différents temples, elle est considérée comme un moyen de vénérer les dieux. Il existe sept styles de danse classique, chacune ayant été inventée dans une région particulière de l'Inde : Bharata Natyam (qui prend ses racines dans le Tamil Nadu), Kuchipudi (dans l'Andhra Pradesh), Odissi (dans l'Orissa), Manipuri (le Manipur), Mohini Attam (le Kerala), Kathak (le Nord de l'Inde) et Kathakali (le Kerala). A l'origine exclusivement réservée aux temples, elle est depuis rentrée dans la vie sociale.
Récemment, une nouvelle forme de danse s'est créé parallèlement aux danses folkloriques et classiques : le cinéma de Bollywood a mélangé des mouvements de danse classique et des chorégraphies modernes pour créer un nouveau style de danse populaire, parfois spectaculaire. Cette nouvelle danse constitue une réelle évolution de la danse indienne.



    ॐ LES STARS DU CINEMA INDIEN ॐ
Plus encore qu'aux Etats-Unis ou en Europe, le phénomène des stars de cinéma a pris une ampleur telle que certaines sont parfois presque autant adulées que les dieux. A lui seul, un casting regroupant plusieurs de ces stars peut assurer au film un succès garanti.
Voici quelques unes des stars les plus célèbres :

° Quelques actrices

* Madhuri Dixit
Image
(Devdas, Hum Aapke Hain Koun etc.)

* Kajol
Image
[Kuch Kuch Hota Hai (Laisse parler ton coeur en français), Kal Ho Naa Ho (New-York Masala en français) etc.]

* Aishwarya Rai
Image
(Devdas, Chokher Bali, Coup de foudre à Bollywood etc.)

* Rani Mukherjee
Image
(Kuch Kuch Hota Hai, Chori Chori Chupke Chupke etc.)


° Quelques acteurs

* Amitabh Bachchan
Image
(Zanjeer, Sholay etc.)

* Shahrukh Khan
Image
(Kuch Kuch Hota Hai, Devdas, Swades etc.)

* Salman Khan
Image
(Chori Chori Chupke Chupke, Tere naam etc.)




    ॐ DEVDAS ॐ
Je ne peux pas développer chaque film hindi que j'ai vu, j'en ai donc choisi un : Devdas.
Image Devdas est l'équivalent indien de Roméo et Juliette. Célèbre roman de Sarat Chandra Chattopadhyay datant de 1917, il a été de nombreuses fois adapté au cinéma. L'adaptation de Sanjay Leela Bhansali met en scène, entre autres, Shahrukh Khan (Devdas), Aishwarya Rai (Paro) et Madhuri Dixit (Chandramukhi).

° L'histoire
Image Devdas est le fils d'un riche propriétaire terrien. De retour d'Angleterre après dix ans d'absence, il retrouve sa complice d'autrefois, Paro, sa voisine. Leur amitié s'est transformé en amour, et lorsque la famille de Devdas évoque une possible épouse, c'est à elle qu'il pense.
Mais la famille de Paro n'est pas aussi riche que la sienne, ses parents s'opposent à ce mariage ; un mur les sépare alors : Devdas quitte sa famille mais n'a pas le courage de rejoindre Paro. Celle-ci est promise à un aristocrate, et Devdas, pour oublier sa douleur, sombre dans l'alcool. S'ensuit une descente aux enfers pour ce personnage, que même l'amour de Chandramukhi, une courtisane belle et généreuse, n'arrive pas à arrêter.

° Analyse
L'histoire de Devdas semble a priori vue et revue (un amour impossible entre deux personnes d'un rang différent). Pourtant, après un démarrage un peu long, l'histoire vire au drame humain. Trois destins nous sont livrés : celui de Paro, qui, de jeune fille amoureuse, se transforme en femme fière qui assume son rôle d'épouse, un rôle qu'elle n'a pourtant pas choisi, tout en restant fidèle à l'amour de Devdas. Devdas, lui, doit faire face à l'échec de sa vie, et noie sa peine dans l'alcool. Enfin, Chandramukhi, dont le destin, en tant que courtisane, semblait déjà tracé, voit sa vie basculer lorsqu'elle rencontre Devdas.

Le début du film est, comme je l'ai dit, un peu long à se mettre en place. Certaines actrices surjouent leur rôle, ce qui transforme les retrouvailles de Devdas avec sa famille en une scène hystérique. Mais passé ce début, on est rapidemment happé par l'histoire, et par le jeu des trois acteurs principaux, Shahrukh Khan, Aishwarya Rai et Madhuri Dixit, qui sont tous excellents.

Image
Les décors sont époustouflants : le palais de Paro, aux couleurs bleu et violet, semble une cage de verre ; celui de Devdas est impressionnant de majesté. Le quartier de Chandramukhi brille de milliers de bougies dans la nuit. Les costumes sont tout aussi magnifiques : à titre d'exemple, les saris de Paro ont été fabriqués à partir de 600 saris achetés.

Image
Une des qualités du film est la force des personnages. Paro, qui nous apparaît d'abord comme une jeune fille uniquement préoccupé de son amour, doit faire face à son destin, et assume alors son rôle d'épouse aristocrate.

Image Au début simple dandy britannique, Devdas prend de l'ampleur au fur et à mesure qu'il sombre. Il nous livre alors sa lâcheté, son impuissance à vivre sa vie, et ce même avec le soutient de Chandramukhi.

Image
Chandramukhi est une danseuse et une courtisane. Sa rencontre avec Devdas lui apporte l'amour ; et même en sachant que cet amour ne pourra jamais être réciproque, elle offre son secours à Devdas pour essayer de le sauver.
Elle a un fort caractère : elle tient front et gifle un aristocrate, au cours d'un plaidoyer remarquable sur les courtisanes.

Image
Comme l'indique le site fantastikasia.net, un thème important du film, en dehors de cette relation amoureuse triangulaire, est l'illusion, relayée par les riches vêtements et bijoux. Les personnages se croient un temps maître de leur destin, mais finissent par se rendre compte qu'ils n'en sont que les jouets. Pour Paro, c'est l'illusion de la maîtresse de maison. Devdas, après l'illusion de l'héritier, tombe dans celle de l'alcool, qui ne lui apporte finalement ni paix, ni oubli. Pour Chandramukhi, c'est l'illusion de la courtisane qui ne ressent rien. Il est d'ailleurs intéressant de noter qu'à la fin du film, lorsque Paro renonce à son illusion, elle ne porte plus ses lourds saris brodés d'or et ses multiples bijoux, mais un simple sari blanc.

Image
On ne peut pas parler de Devdas sans mentionner les danses, plus superbes les unes que les autres (les chansons sont d'ailleurs très agréables, également).
On commence avec Silsila Ye Chaahat Ka, où Paro, entourée de jeunes filles, danse avec gaieté. Puis arrive Morey Piya, où Devdas et Paro se retrouvent près d'un lac, pour une scène emplie de sensualité sous-jacente.
Les danses de Chandramukhi, Maar Dala et Kaahe Chhed Mohe, sont également époustouflantes : Madhuri Dixit maîtrise parfaitement bien le Kathak (une danse classique). Le point d'orgue est Dola Re, où Paro et Chandramukhi se retrouvent, complices par leur amour commun, et dansent avec fierté.
En tout, les passages chantés et dansés représentent 40 minutes du film.

Image
Pour conclure, Devdas est un film éblouissant, riche en couleurs et émotions, qui n'a vraiment rien à envier à nos comédies musicales. Je le conseille vivement à ceux qui désireraient s'initier aux films hindis : il y a peu de chances que vous soyez déçus !




    ॐ BOLLYWOOD DANS L'ACTUALITE ॐ
Image Du 26 avril au 1er mai 2006, Paris organise le Bollywood Week au Grand Rex. Des succès populaires récents et des classiques sont au programme, et certaines stars, dont Shahrukh Khan et Rani Mukherjee, seront présentes.

Le mercredi 26 avril est prévu la soirée de lancement de Veer-Zaara (une "histoire d’amour sur fond de conflit et de réconciliation indo-pakistanaise"), en présence des acteurs principaux : Shahrukh Khan, Preity Zinta et Rani Mukherjee. A ce propos, le film devrait normalement être diffusé dans la France entière.
Le jeudi 27 avril, le producteur et réalisateur Yash Chopra sera présent et introduira le film Kabhi Kabhie.
Le vendredi 28 avril, c'est au tour d’Ashutosh Gowariker de présenter les films Swades et Lagaan, deux des films hindis les plus célèbres.
Le week-end, en présence de Shahrukh Khan, six de ses films seront présentés : le samedi, Kuch Kuch Hota Hai, Kabhi Khushi Kabhie Gham (La Famille indienne) et Dilwale Dulhania Le Jayenge ; le dimanche, Kal Ho Na Ho (New York Masala), Dil To Pagal Hai et Mohabbatein.
Et enfin, le lundi 1er mai, c'est un hommage à Amitabh Bachchan qui sera rendu à travers trois de ses films, Sholay, Kabhi Kabhie et Black.






Pour conclure, j'espère vous avoir donné (à travers ce dossier qui est loin d'être exaustif) un aperçu des films de Bollywood, qui, même s'ils ne sont pas dénués de défauts, comportent tout de même de nombreuses qualités.
Depuis quelques temps, ce cinéma a fait l'objet d'un intérêt de la part de l'occident : pour ma part, je l'ai découvert grâce à la semaine sur Bollywood, l'année dernière, sur Arte. En 2004 est sorti le film américano-britannique Coup de foudre à Bollywood, une sorte de comédie romantique chantée, à la sauce Bollywood. Je trouve pour ma part le résultat décevant, voire ridicule lors de certaines chansons ; au final, il me semble qu'il s'agit plus d'une simple copie réductrice de Bollywood, plutôt que d'une influence fructueuse. Le cinéma hindi a sûrement des choses à apporter au cinéma européen et américain, mais il faudrait alors aller plus loin que ce copié/collé assez stérile...




Quelques liens sur ce sujet :
http://www.fantastikasia.net/ (contient des critiques de nombreux films bollywoodiens)
http://www.cinesia.ch/fr/dossiers/bollywood.php (dossier sur Bollywood)
http://www.bodegafilms.com/bollywood-evenements.php (contient les informations sur Bollywood Week)
http://devdas.indiatimes.com/ (site officiel sur Devdas)
http://www.inde-en-ligne.com/ (site général sur l'Inde)

_________________
SNCL: Donner à la bonne foi des idées d'avance...
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Oct 2006 18:18 
Hors ligne
Elève facétieux de Poudlard
Elève facétieux de Poudlard

Inscription: 27 Oct 2006 17:27
Messages: 1
Je suis étonnée d'être la première à répondre à ce sujet (bien qu'il doit très long à lire, et que je n'ai moi-même pas tout lu ^^).

En tout cas, je trouve que c'est intéréssant, et je te suis Jessica lorsque tu dis qu'il faudrait un peu plus reconnaitre ce cinéma (énormament de jeunes filles l'adoreraient en plus).

Personnellement, j'ai été invité au Festival Bollywood du Grand Rex (quelle belle salle !) et j'ai vu Mohabbatein (je crois...mdr), c'était peut-être pas le meilleur film, mais je l'ai apprécier !

Les chansons, costumes, décors, femmes sont magnifiques ! Rien que pour les yeux on devrait tous avoir vu un jour un film Bollywoodien. Par curiosité au moins ^^

C'est bien dommage qu'on ne puisse pas en trouver dans les Vidéoclubs car personnellement j'aimerais beaucoup en voir d'autres, dont Devdas (on m'en a dit du bien).

Puis, ils ont une façon de voir les choses avoir douceur, amour, pudeur et en même temps si vivant et coloré. J'adore Kill Bill, mais une dose de bons sentiments et de tragédie, c'est tout aussi génial. (oui, là je marche sur le cliché, mais c'est dans le bon sens, promis :) )


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Juil 2007 2:30 
Hors ligne
Concierge grincheux
Concierge grincheux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Juil 2007 1:09
Messages: 58
Localisation: devant le miroir de Risèd
:yes: j'aime bien les films de bolywood,j'ai plus de 50 dvd's indous,superbes histoires,mes acteurs préférés sont kajol!!!!,maduri,et salman!! les anciens sont meilleures(films)c'est tous les films où les acteurs que tu as cité sont presents,sinon les derniers sont un peu trop proches des films d'hollywood,l'originalité et la non-resemblence avec hollywood n'etais-ce pas cela qui fesait le charme de bollywood?!!! :cry:
bizz à toutes et à tous!!!
p.s:les danses et chansons de ces films j'en suis accrooooos :sm7:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Juil 2007 17:32 
Hors ligne
Administratueuse
Administratueuse
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Déc 2003 18:39
Messages: 9950
Localisation: En train de regarder mes photos de vacances !
Pottermore: VoyantNight75
miss_perceval a écrit:
sinon les derniers sont un peu trop proches des films d'hollywood,l'originalité et la non-resemblence avec hollywood n'etais-ce pas cela qui fesait le charme de bollywood?!!! :cry:

De quels films parles-tu ? Car on ne peut pas tout mettre dans un même panier : même si je suis d'accord que Dhoom est une copie d'Hollywood, d'autres sont tout de même beaucoup plus typés, comme Umrao Jaan et Guru.
Il y a quelques mois, j'ai vu Water : je te le conseille, c'est un magnifique film traitant du sort des veuves en Inde. Je crois qu'il est sorti dans quelques salles en France récemment ; il était même nominé aux Oscars, mais n'a pas remporté de prix.

_________________
SNCL: Donner à la bonne foi des idées d'avance...
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Juil 2007 18:27 
Hors ligne
Concierge grincheux
Concierge grincheux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Juil 2007 1:09
Messages: 58
Localisation: devant le miroir de Risèd
Jessica a écrit:
miss_perceval a écrit:
sinon les derniers sont un peu trop proches des films d'hollywood,l'originalité et la non-resemblence avec hollywood n'etais-ce pas cela qui fesait le charme de bollywood?!!! :cry:

De quels films parles-tu ? Car on ne peut pas tout mettre dans un même panier : même si je suis d'accord que Dhoom est une copie d'Hollywood, d'autres sont tout de même beaucoup plus typés, comme Umrao Jaan et Guru.
Il y a quelques mois, j'ai vu Water : je te le conseille, c'est un magnifique film traitant du sort des veuves en Inde. Je crois qu'il est sorti dans quelques salles en France récemment ; il était même nominé aux Oscars, mais n'a pas remporté de prix.


je suis desolée c vrai que c'est pas juste de les mettres tous dans le même sac :oops: mais la chose que je n'aime pas dans plusieurs films de bollywood sortis récemment(mais t'inquiètes pas tous)c'est le ressamblance avec hollywood,et des ptites choses comme presque plus aucunes apparition de saris ou ptites choses qui font leurs charmes je sais pas si tu vois ce que je voulais dire mais je sais que ma faute étaient de tous les metrent dans le meme sac!!!
P.S: merci pour "water" j'essayerai deke possible de le voir...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com